Affaire Aristophil: une enquête est ouverte à Genève

Une procédure pénale est ouverte à Genève pour “soupçon de blanchiment”, a affirmé le Ministère public du canton en réponse aux questions de Gotham City sur l’affaire Aristophil, du nom de la société qui commercialisait des manuscrits anciens et fait l’objet d’une procédure pour escroquerie en France. Aristophil, fondée par Gérard Lhéritier en 1990, possédait …
Inscrivez-vous pour lire cet article. Déjà abonné? Connexion

Subscribe for unlimited access. Already a subscriber? Log in