Un fiduciaire suisse pincé dans une vaste fraude boursière en Californie

12 octobre 2017

Le fiduciaire suisse René Berlinger a été condamné aux Etats-Unis en mai 2017 pour sa participation dans une fraude boursière en lien avec une société californienne fondée par Rohan Marley, un des fils de Bob Marley.

Le principal co-accusé de René Berlinger, Wayne Weaver, devra rembourser 58 millions de dollars dans le cadre d’un accord passé avec le Securities and Exchange Commission (SEC) le 3 octobre 2017.

Wayne Waever, René Berlinger et sept autres personnes avaient été accusées en 2015 d’avoir artificiellement gonflé les cours de bourse d’une petite société cotée, Jammin’ Java Corp, active dans la vente de café au nom de Bob Marley.

Les manipulations de cours auraient rapporté 78 millions de dollars aux accusés, selon la plainte de la SEC.

René Berlinger agissait comme “nominee director” pour plusieurs sociétés liées à la fraude. Une partie des profits illicites avaient été encaissés par Wayne Weaver sur des comptes de la Finter Bank de Zurich (l’établissement a été racheté par Vontobel fin 2015).

René Berlinger, qui s’est rendu à son procès à Los Angeles début 2017, a expliqué devant la Cour que son entreprise d’informatique avait fait faillite en 2008 et qu’il s’était par la suite lancé dans les “services fiduciaires” en fondant sa société Grivo GmbH. Il agissait comme “nominee director” pour environ 250 sociétés, la plupart basée dans les îles Marshall.

La société Grivo GmbH est aujourd’hui en liquidation. René Berlinger a été condamné à 54’000 dollars d’amende.

Documents liés à cet article:
SEC v Jammin' Java Corp (17.11.15)
SEC – Litigation Release No. 23956 (3.10.17)

Les articles sont réservés aux abonnés

Vous êtes abonné?