Alexandre “Sandro” Rosell est toujours derrière les barreaux

La justice espagnole a refusé de libérer l’ancien président du FC Barcelone, mis en examen le 25 mai dernier pour “son implication présumée dans le blanchiment de commissions illicites des droits de la sélection brésilienne de football”. Il existe un “très haut risque de fuite”, ont relevé les juges en analysant cette demande. Les avocats …
Inscrivez-vous pour lire cet article. Déjà abonné? Connexion

Subscribe for unlimited access. Already a subscriber? Log in