Ventes d’armes à l’Angola: les pots-de-vin finissaient dans des banques suisses

19 juillet 2018

Jose de la Mata a encore frappé. Le magistrat espagnol vient de boucler une enquête tentaculaire sur des détournements de fonds liés à des contrats de vente d’armes entre l’Espagne et l’Angola. Gotham City vous donne accès en exclusivité aux 275 pages de l’acte d’accusation, qui met en lumière l’implication de plusieurs sociétés suisses ainsi que des établissements bancaires genevois et zurichois dans le schéma de blanchiment.

Les articles sont réservés aux abonnés

Vous êtes abonné?