Vingt ans après, les pots-de-vin de Pinochet sont toujours séquestrés en Suisse   

26 juillet 2018

C’est une affaire qui dure depuis vingt ans et qui s’apparente à un serpent de mer. En 2006, le Chili décide de repérer les avoirs illicites d’Augusto Pinochet à l’étranger, notamment en Suisse. L’un de ses prête-noms, Carlos Honzik, y avait notamment placé les millions provenant de commissions reçues lors de l’achat de Mirages à la Belgique en 1994.

Un arrêt récent du Tribunal pénal fédéral (TPF) montre que Berne a confisqué une partie de cette somme.

Les articles sont réservés aux abonnés

Vous êtes abonné?