L’office de promotion économique suisse à Abou Dabi condamné en justice

2 mai 2019

Le marchand d’art new yorkais Asher Edelman accusait le Swiss Business Council d’Abou Dabi de ne pas avoir honoré une commande de plusieurs oeuvres d’art. Un tribunal civil américain vient de lui donner raison.

L’organisme, soutenu par l’Ambassade de Suisse aux Emirats arabes unis, par le Swiss Business Hub et par l’EPFL, devra lui verser une dizaine de millions de dollars de dommages. Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) se mure dans le silence.

Les articles sont réservés aux abonnés

Vous êtes abonné?