Bill Browder n’en saura pas plus sur son interpellation à l’aéroport de Genève

10 juin 2020

L’homme d’affaire britannique Bill Browder avait été retenu à la douane de l’aéroport de Genève, en février 2018, et interrogé à la demande de la Russie. Se disant victime de persécutions de la part des autorités russes, le dirigeant du fonds Hermitage Capital Management a cherché à savoir sur quelle base avait eu lieu son interpellation. L’Office fédéral de la justice (Fedpol) a refusé, citant l’existence d’un “rapport confidentiel“. Le Tribunal fédéral (TF) vient de confirmer cette décision.

Les articles sont réservés aux abonnés

Vous êtes abonné?