Lisbonne remonte aux comptes cachés de l’ex-président de Portugal Telecom

Les autorités portugaises recevront les informations bancaires de Henrique Granadeiro, ancien dirigeant de Portugal Telecom, et de ses trois enfants. Ainsi en a décidé la Cour des plaintes du Tribunal pénal fédéral (TPF). L’ex-président de l’entreprise publique aurait touché des commissions occultes à Genève de Ricardo Salgado, ancien patron de la défunte Banco Espirito Santo. Henrique Granadeiro avait été inculpé …
Inscrivez-vous pour lire cet article. Déjà abonné? Connexion

Subscribe for unlimited access. Already a subscriber? Log in