“La Suisse ne prend pas la mesure des risques en matière de blanchiment”

28 octobre 2020

L’ancien – et premier – chef du MROS a accordé une interview à Gotham City. Dans le sillage de sa démission en juin, des FinCEN Files et de l’actuelle révision de la loi contre le blanchiment d’argent, Daniel Thelesklaf estime que la Suisse n’a pas pris la mesure des risques auxquels elle fait face en tant que place financière internationale.

Les articles sont réservés aux abonnés

Vous êtes abonné?