Dossier

A la poursuite des milliards volés du Venezuela

(Dossier mis à jour le 20 novembre 2019)

Durant des décennies, les banques suisses ont servi de coffre-fort aux dirigeants chavistes. Officiellement, le régime militaire condamnait le capitalisme et les puissances financières. Officieusement, les bénéfices tirés du système corruptif mis en place par la junte étaient placés dans les banques helvétiques. Un stratagème mis à jour il y a quelques années et qui ouvre la voie à des procédures internationale pour corruption, dont la plupart sont toujours en cours.

Gotham City propose ici un dossier récapitulant les affaires judiciaires de corruption et blanchiment au Venezuela qui ont donné lieu au séquestre de millions hébergés dans les établissements financiers suisses, et parfois à l’ouverture de procédures pénales par les autorités helvétiques.

1/ L’affaire PDVSA

La société étatique Petróleos de Venezuela SA (PDVSA), qui fournit au Venezuela plus de 90 % de ses devises étrangères, est sans surprise au cœur des nombreux scandales de corruption et de détournements de fonds secouant le pays. Lire la suite

2/ L’affaire Bandes

Entre 2008 et 2012, des employés et dirigeants de Direct Access Partners,une firme de courtage new-yorkaise, ont versé des pots-de-vin à hauteur de 5 millions USD à la vice-présidente de Banco de Desarrollo Económico y Social de Venezuela (BANDES). Lire la suite

3/ Les fraudes aux échanges de devises

Dans le complexe système de change vénézuélien, il est possible, avec l’autorisation de l’Etat, de changer des bolivars en dollars à un taux fixe, se trouvant bien en-dessous de la valeur économique réelle du bolivar. La différence existant entre le taux fixe et le taux réelconstitue une opportunité pour la fraude et les abus, qui a été abondamment exploitée. Lire la suite

4/ L’affaire Andrade

Entre 2008 et 2011, Alejandro Andrade, ancien garde du corps de Hugo Chávez nommé ministre des finances en 2007, a reçu plus d’un milliard de dollars de pots-de-vin de la part, entre autres, de Raul Gorrín. Lire la suite

Retrouvez nos principaux articles sur l’affaire:

Une plainte expose les comptes suisses
du magnat vénézuélien Wilmer Ruperti
(5 octobre 2017)

Les Etats-Unis remontent aux gérants suisses
des pots-de-vin de PDVSA
(15 février 2018)

PDVSA: les Etats-Unis pistent 160 millions
dans trois banques suisses
(11 octobre 2018)

Un par un, la justice américaine expose
les blanchisseurs suisses de PDVSA
(8 novembre 2018)

Crise au Venezuela: la menace américaine
s’accentue sur les banques suisses
(31 janvier 2019)

PDVSA: les Etats-Unis enquêtent sur le détournement
de 4,5 milliards via la Suisse
(30 mai 2019)

PDVSA: deux gérants de fortune suisses
accusés de blanchiment aux Etats-Unis
(19 septembre 2019)

Trois ans après le scandale, une banque suisse
abritait encore les soultes de PDVSA (21 novembre 2019)