Catégorie : Maurice Harari

Ajay Hinduja conteste sa condamnation pour faux dans les titres

Fraude – 16 janvier 2020

Le 16 janvier 2020, Gotham City rapportait la condamnation pour faux dans les titres de Ajay Hinduja, ancien administrateur de la banque genevoise homonyme. Cette information se basait sur une ordonnance pénale du Ministère public de Genève datée du 23 décembre 2019 que notre rédaction a consulté conformément aux règles de la transparence judiciaire.

Le jour de cette publication, l’avocat de Ajay Hinduja a nous indiqué que son client avait déposé une opposition contre cette ordonnance. Selon l’avocat, cette opposition aurait été “valablement formée” le 9 janvier 2020. Nous avons donc retiré l’article original dans l’attente de nouveaux éléments sur cette procédure.

Ajay Hinduja est défendu par Maurice Harari de LHA Avocats.

Blanchiment et corruption: voici les entreprises poursuivies par le MPC 

Corruption – 14 février 2019

Lors d’une conférence organisée par la Faculté de droit de l’Université de Lausanne, le procureur fédéral Patrick Lamon a indiqué que le Ministère public de la Confédération (MPC) avait instruit une quinzaine de procédures contre des sociétés au titre de l’article 102 du Code pénal depuis 2007.

Le trafiquant d’armes Leonid Minin restera interdit de séjour en Suisse

Litige – 24 janvier 2019

Dans une décision hors du commun, le Conseil fédéral a confirmé une interdiction d’entrée en Suisse pour une durée de quinze ans à l’encontre du trafiquant d’armes Leonid Minin, aujourd’hui établi en Israël. Cette interdiction vise à “sauvegarder la sécurité intérieure et extérieure de la Suisse“.

Le TPF confirme la saisie de 900 millions dans l’affaire des frégates de Taïwan

Corruption – 28 mars 2018

Dans un arrêt daté du 27 mars 2018, le Tribunal pénal fédéral (TPF) confirme le séquestre de 900 millions de francs placés sur des comptes suisses dans l’affaire dite des “frégates de Taiwan”. Une partie des sommes en question sont bloquées depuis 2001.

La Guinée équatoriale invoque l’immunité d’un yacht séquestré par la Suisse

Corruption – 6 avril 2017

La procédure pénale lancée par le Ministère public de Genève contre le vice-président de la Guinée équatoriale Teodorin Obiang prend une tournure diplomatique. Le dossier rebondit en Hollande, où les autorités ont séquestré le yacht Ebony Shine le 2 décembre 2016 à la demande du parquet suisse. L’enquête porte sur des soupçons de “blanchiment de fonds issus de la corruption et de gestion déloyale à l’encontre de la Guinée équatoriale”.