Catégorie : Sandrine Giroud

This category can only be viewed by members. To view this category, sign up by purchasing Abonnement annuel, Annual subscription, Abonnement mensuel, Abonnement mensuel - Régulier ou Monthly subscription.

“Petrobras, c’est presque du passé”

Clara Poglia a lancé la section suisse de la Women’s White Collar Defense Association (WWCDA) avec sa collègue Sylvie Bertrand Curreli. Avec sa consœur Sandrine Giroud, elle revient pour Gotham City sur l’actualité de la branche. Les affaires de droit pénal économique sont toujours aussi nombreuses en Suisse, alors même que l’échange automatique d’informations est entré en vigueur. Est-ce à dire que …

Inscrivez-vous pour lire cet article. Déjà abonné? Connexion

Subscribe for unlimited access. Already a subscriber? Log in

Lire la suite

Diligence pourrait ne pas survivre au conflit d’actionnaires qui la déchire

Dans l’attente d’un règlement du litige qui l’oppose à ses co-actionnaires, Nicholas Day voit ses pouvoirs de gestion sur la société genevoise Diligence Global Business Intelligence SA (DGBI) limités par la Cour de Chancellerie du Delaware. Le co-fondateur de la firme de renseignements économiques lance une contre-attaque. Nick Day est accusé de fraude et de détournement de fonds par ses …

Inscrivez-vous pour lire cet article. Déjà abonné? Connexion

Subscribe for unlimited access. Already a subscriber? Log in

Lire la suite

Rififi chez les détectives: le fondateur de Diligence accusé de malversations

L’ancien espion du MI5 Nicholas Day, fondateur de la société d’investigation américaine Diligence Inc., est accusé de fraude et de détournements de fonds par ses actionnaires. Ces derniers lui reprochent de vouloir prendre le contrôle de la filiale genevoise du groupe, Diligence Global Business Intelligence SA. “Nous pouvons trouver le vrai bénéficiaire d’une société cachée, où qu’elle …

Inscrivez-vous pour lire cet article. Déjà abonné? Connexion

Subscribe for unlimited access. Already a subscriber? Log in

Lire la suite

Le fantôme du fiduciaire Arno Arndt ressurgit dans une affaire d’escroquerie

Une femme d’affaires avait escroqué des millions à des investisseurs naïfs entre 2004 et 2006, avant qu’elle ne soit dénoncée par sa banque suisse. Il a fallu 12 ans au Ministère public de Genève pour conclure l’affaire par une ordonnance pénale. Résultat? La prévenue est condamnée à 5400 francs d’amende avec sursis. Elaine Renaud devra …

Inscrivez-vous pour lire cet article. Déjà abonné? Connexion

Subscribe for unlimited access. Already a subscriber? Log in

Lire la suite