Catégorie : Sylvie Bertrand

Des comptes suisses accablent un ancien ministre du Guatemala

Corruption – 19 septembre 2019

En plaçant ses millions à Genève via deux sociétés panaméennes, Alejandro Sinibaldi Aparicio pensait faire fructifier sa fortune en toute discrétion. C’était sans compter l’entraide pénale entre le Guatemala et la Suisse, qui vient d’être confirmée par un arrêt du Tribunal pénal fédéral (TPF), puis du Tribunal fédéral (TF). Pour l’ancien ministre, le compte à rebours a commencé.

Affaire Gürtel: le jugement espagnol accable sept banques suisses  

31 mai 2018

A l’issue d’un procès fleuve, la justice espagnole a condamné le 24 mai 2018 le Parti Populaire (PP) pour financement illégal ainsi que 29 personnes pour corruption, détournement de fonds et blanchiment d’argent. L’affaire Gürtel – terme qui signifie “courroie” en allemand, dans un jeu de mot inspiré du nom du principal accusé, Francisco Correa – expose le schéma tentaculaire mis en place par un réseau très organisé pour encaisser des pots-de-vin et les blanchir.

Ce qui est devenu le scandale politique majeur de l’histoire espagnole contemporaine est aussi celui des banques suisses, dont la responsabilité est exposée sans concessions dans les 1689 pages du jugement, publié par Gotham City.

Le responsable compliance de la Banque Heritage condamné

13 janvier 2018

Le directeur général adjoint, secrétaire général et chef du département “Legal, Compliance & Risk” de la Banque Heritage a été condamné par le Tribunal pénal fédéral (TPF). Le cadre, toujours en poste, écope de 15’000 francs d’amende pour avoir tardé à dénoncer un client, Nestor Cervero, ancien directeur international de Petrobras. Le jugement prononcé le 19 décembre a été rendu public le 13 janvier 2017.

Un cadre de la Banque Heritage jugé pour manquement à la loi anti-blanchiment

Corruption – 23 novembre 2017

La Banque Heritage a gravement enfreint le droit de la surveillance dans le cadre de l’affaire Petrobras. C’est la FINMA, le gendarme suisse des marchés financiers, qui l’affirme.

L’information ressort d’un prononcé pénal émis par le Département fédéral des finances (DFF) à l’encontre du directeur général adjoint, secrétaire général et chef du département “Legal, Compliance & Risk” de la banque basée à Genève.