Catégorie : EFG Bank

Affaire Magnitsky: les dessous du classement du volet suisse 

Fraude – 1 septembre 2021

Le Ministère public de la Confédération (MPC) a annoncé cette été le classement de l’enquête liée à une escroquerie gigantesque perpétrée en Russie en 2007. Si le parquet fédéral a réussi à démontrer un lien entre la fraude et une partie de l’argent séquestré, aucun responsable n’a pourtant été désigné. Le seul principal suspect identifié par le MPC est subitement décédé durant l'enquête. Sur les 18 millions bloqués en Suisse, le MPC a décidé d’en confisquer seulement quatre, et de rendre le reste à ses propriétaires. 

Les réseaux franco-suisses du kazakh Aidan Karibzhanov exposés à New York

Litige – 26 mai 2021

Les divorces houleux sont souvent source de révélations embarrassantes. Le kazakh Aidan Karibzhanov en fait actuellement les frais. Son ex-épouse, Makhpal Karibzhanova, qui s'estime spoliée dans le cadre de leur séparation, a entamé une procédure à New York afin d'obtenir des informations sur des "structures [...] cachées" que l'ex-époux et ses associés "[auraient] utilisées pour dissimuler [des] actifs dans le monde entier". Ce litige éclaire les origines de la fortune et les réseaux politico-économiques de cet homme d'affaires dans le contexte obscur des privatisations de l'ancienne république soviétique. Il expose également le rôle joué par une série d'acteurs suisses et français dans la gestion de ses affaires.

Ancien banquier star de la BSI: un "requin" qui ne voulait pas l'être

27 mai 2020

Le Tribunal fédéral (TF) vient de rejeter un recours d'Hanspeter Brunner, ex-CEO de la branche singapourienne de la Banca della Svizzera italiana (BSI), dans un litige qui l'opposait à la Radiotélévision Suisse italienne (RSI). L'ancien banquier, impliqué dans l'affaire 1MBD, n'avait pas apprécié d'être comparé à... un "requin".

Une vingtaine d'intermédiaires suisses accusés de détournements par le Koweït

Fraude – 20 mai 2020

Plus de 30 co-accusés, une fraude alléguée d'au moins 300 millions de dollars s'étalant sur trois décennies et sur une dizaine de pays: c'est une bataille judiciaire hors normes qui a été lancée en Suisse et à Londres par l’Institution publique de Sécurité sociale du Koweït (PIFSS) contre son ancien directeur, Fahad Al-Rajaan.

PDVSA: l'enquête américaine se rapproche des intermédiaires suisses

Corruption – 29 janvier 2020

En mars puis en mai 2018, le Département américain de la justice (DoJ) avait adressé des demandes d’entraide à la Suisse dans le cadre d'une enquête sur le détournement de 4,5 milliards de dollars de la société nationale vénézuélienne PDVSA. Dans trois arrêts du 6 janvier 2020, les juges de Mon Repos ont validé la remise aux Etats-Unis de l'intégralité de la documentation bancaire concernant cinq sociétés supplémentaires.

Bellinzone maintient sous séquestre le pactole d'un avocat vénézuélien

Corruption – 28 novembre 2019

Le gel d'environ 73 millions de dollars déposés en Suisse par Hector Dager est maintenu. Le 24 octobre dernier, le Tribunal pénal fédéral (TPF) a rejeté les recours des deux sociétés contrôlées par cet avocat vénézuélien, accusé d’avoir géré des fonds issus des caisses noires de la firme brésilienne Odebrecht. Plus de 228 millions de dollars auraient transité en Suisse par son entremise.

Walter Faria piégé par ses comptes tessinois

Corruption – 22 août 2019

Le 31 juillet 2019 et dans le cadre de l'enquête Lava Jato, le Ministère public fédéral brésilien (MPF) a demandé l'arrestation de Walter Faria, patron de Grupo Petrópolis, la deuxième plus grande fabrique de bière du pays. Celui-ci est accusé d'avoir blanchi près de 80 millions de francs pour le compte d'Odebrecht, entre 2006 et 2014, dans le cadre du système corruptif mis en place par le "département des opérations structurées" de l'entreprise de BTP.

L'avocat genevois Roland Kaufmann condamné dans l'affaire SNC-Lavalin

Corruption – 7 juillet 2019

L'ex-associé de l'étude Froriep a été condamné par le Ministère public de la Confédération (MPC) pour avoir organisé le versement de pots-de-vin à Saadi Kadhafi, troisième fils de Mouammar Kadhafi, pendant près d'une décennie.

Le MPC poursuit l'avocat vénézuélien Héctor Dáger pour blanchiment

Corruption – 13 juin 2019

Son nom est inconnu du grand public. L’avocat vénézuélien Héctor Joseph Dáger Gaspard a pourtant contribué à faire de la Suisse une plaque tournante dans le versement de pots-de-vin par la multinationale brésilienne Odebrecht à des membres du gouvernement d’Hugo Chávez. Le Ministère public de la Confédération (MPC) a ouvert une procédure pénale contre lui pour blanchiment, comme le montre un document que Gotham City a pu consulter.

Les Suisses de l'affaire SNC-Lavalin gagnent une manche au Québec

Corruption – 13 juin 2019

Plusieurs intermédiaires suisses de l'affaire de corruption SNC-Lavalin sont en passe d'échapper à la justice du Canada. Parmi eux figurent l’ancien avocat genevois Roland Kaufmann, l’étude d’avocats Froriep, le banquier genevois Hervé Siegrist et la banque EFG. De son côté, le Ministère public de la Confédération (MPC) enquête toujours.

PDVSA: les Etats-Unis enquêtent sur le détournement de 4,5 milliards via la Suisse

Corruption – 31 mai 2019

En mars 2018, le Département américain de la justice (DOJ) a adressé une demande d'entraide à la Suisse dans le cadre de l'affaire PDVSA. Statuant sur cette requête, le Tribunal fédéral (TF) indique que l'enquête américaine porte sur le détournement de plus de 4,5 milliards de dollars "principalement à travers des comptes ouverts en Suisse".

Crise au Venezuela: la menace américaine s'accentue sur les banques suisses

Analyse – Corruption – 31 janvier 2019

La lutte pour le pouvoir à Caracas annonce une période à haut risque pour les banques suisses qui ont aidé à dissimuler les milliards de dollars de fonds publics détournés par le régime du président Nicolas Maduro.

Le mystérieux financement des plaintes de PDVSA contre les traders suisses

Corruption – 6 septembre 2018

Un nouveau document révèle les dessous financiers de la procédure intentée en Suisse et aux Etats-Unis par la société vénézuélienne PDVSA contre six géants du trading pétrolier, dont Glencore, Trafigura, Vitol, et Lukoil.

Lava Jato: découverte d'un système financier parallèle à 1,6 milliard de dollars

Corruption – 24 mai 2018

Le 25 avril 2018, le Ministère public fédéral brésilien (MPF) a demandé la mise en détention préventive de 46 doleiros dans le cadre de l'opération "Câmbio, Desligo". En Suisse, les révélations potentielles de cette branche de l'enquête Lava Jato, visant à l'origine l'ex-gouverneur de Rio de Janeiro Sergio Cabral, s'annoncent explosives.

Une plainte expose les pots-de-vin de la société Keppel sur des comptes suisses 

Corruption – 22 février 2018

Plusieurs fonds gérés par EIG Management ont porté plainte à New York contre l'entreprise Keppel Offshore & Marine, basée à Singapour. Ils cherchent à récupérer plus de 220 millions de dollars qu'ils estiment avoir perdu dans le naufrage de la société brésilienne Sete, qui a fait faillite suite au scandale Petrobras. L'argent était déposé dans plusieurs établissements bancaires suisses.

EFG répond aux accusations des créanciers de l'ex-magnat Eike Batista

Fraude – 8 février 2018

Attaqué en Floride, le groupe zurichois EFG International estime n'avoir aucune responsabilité envers les victimes de la faillite frauduleuse du milliardaire brésilien Eike Batista, dont l'établissement gérait la fortune privée. Pour sa défense, le groupe suisse affirme que "si les banquiers devaient se transformer en procureurs et empêcher chaque fraude, le système financier s'arrêterait net."

Les créanciers de l'ex-milliardaire Eike Batista attaquent la banque suisse EFG

Fraude – 28 septembre 2017

Des investisseurs américains du groupe pétrolier OGX, victime de la plus grande faillite de l'histoire du Brésil, reprochent à la banque EFG d'avoir aidé l'ex-magnat Eike Batista à cacher des fonds en Suisse.

Les avocats du trust américain Meridian Trust Company ont attaqué Eike Batista et plusieurs de ses proches, le 11 août 2017, devant un tribunal civil de Floride pour tenter de récupérer les sommes que l'ancien dirigeant aurait détourné peu avant la faillite de son groupe.

Comme l'avait révélé Gotham City le 17 août 2017, les plaignants envisageaient de poursuivre la banque EFG. C'est désormais chose faite.

Meridian Trust Company a déposé une version amendée de sa plainte le 30 août 2017 et s'attaque cette fois directement au siège suisse de la banque, situé à Zurich, et à sa filiale de Miami.

"Eike Batista et son fils Thor Batista sont entrés en contact avec EFG Miami fin 2013 ou début 2014, affirment les investisseurs dans leur plainte. A cette date, la faillite du groupe OGX s'était déjà produite (en octobre 2013). Il était de notoriété publique que le groupe avait accumulé des dettes à hauteur de plusieurs milliards de dollars et qu'il se trouvait dans l'incapacité de rembourser ses créanciers."

Toujours selon la plainte, Eike Batista et ses proches étaient devenus "radioactifs" dans les milieux bancaires américains fin 2013 et les gérants d'EFG Miami se seraient d'abord montrés "extrêmement réticents" à l'idée d'entrer en relation avec lui. La banque aurait toutefois choisi d'accepter la relation, à la condition d'ouvrir un compte en Suisse.

Eike Batista serait entré en contact avec EFG par l'intermédiaire d'un avocat de Miami spécialisé dans la "protection d'actifs", Erick Magno de l'étude Magno PL. L'expert proposait la constitution d'un trust dirigé par Marcus Berto, un homme de confiance de Eike Batista, dont l'ex-milliardaire ruiné et sa famille seraient les bénéficiaires. L'argent provenait d'une société domiciliée aux Iles Caïmans.

"EFG a fait le pari que les problèmes d'Eike Batista resteraient confinés au Brésil et que les détails de la transaction ne seraient jamais connus", accusent les plaignants.

Les avocats de Meridian Trust Company disent ignorer l'étendue des montants transférés vers la Suisse, mais ils affirment qu'au moins 70 millions de dollars détournés par Eike Batista ont transité par l'étude Magno PL à Miami. L'avocat Erick Magno figure parmi les partenaires de l'étude Anaford AG, avec siège à Genève et Zurich.

Documents liés à cet article:
Meridian Trust Company v Eike Batista et al. - Amended complaint (30.8.17)

Condamné pour corruption, le groupe belge DEME devra verser 37 millions à la Confédération

Corruption – 1 juin 2017

La société Dredging International Services (Cyprus) Ltd (DISC) vient d'être condamnée à un million de francs d'amende par le Ministère public de la Confédération (MPC) pour avoir versé des dessous de table à des fonctionnaires nigérians.