Catégorie : Tribunal pénal fédéral (TPF)

Chercher parmi ces résultats:

L’Ukraine obtient l’entraide pour enquêter sur son ancien chef du fisc

Corruption – 25 novembre 2020

La Suisse fournira des relevés bancaires à Kiev pour faire la lumière sur les malversations présumées de Roman Nasirov, ancien chef des services fiscaux de l’Ukraine. Le Tribunal fédéral (TF) vient d’éconduire deux sociétés liées à l’oligarque Oleg Bakhmatyuk qui s’opposaient à l’entraide.

Le linge sale du Vatican se lave à Lugano

Fraude – 25 novembre 2020

Pas moins de 300 millions d’euros. Ce chiffre correspondrait aux dommages causés à la Secrétairerie d’État du Vatican dans le cadre d’une opération financière douteuse liée à l’achat d’un immeuble de luxe à Londres. Cette information ressort d’une demande d’entraide transmise à la Suisse par les autorités judiciaires vaticanes en décembre 2019, révélée par un arrêt récent du Tribunal pénal fédéral (TPF).

Un riche entrepreneur néerlandais cherche ses millions volés à Genève

Litige – 11 novembre 2020

L’homme d’affaires néerlandais Willem Blijdorp avait investi 75 millions dans des carrières près de Téhéran. Son partenaire d’affaires est accusé par le ministère public d’Amsterdam d’avoir détourné une partie de cette somme via des comptes en Suisse, révèle un arrêt du Tribunal pénal fédéral (TPF).  

Le procès de la société vaudoise Premier Investment va enfin s’ouvrir

Fraude – 28 octobre 2020

Il promettait à ses clients de bons rendements et des investissements de proximité. Mais Kastriot Gashi a mené son entreprise à la faillite, et continué à exercer malgré l’interdiction de la FINMA. Huit ans après l’ouverture d’une enquête par le Ministère public vaudois, ce patron et l’un de ses partenaires vont devoir justifier cette débâcle.

Détournements au Venezuela: les Etats-Unis visent une société vaudoise

Corruption – 14 octobre 2020

Les enquêtes au sujet des détournements liés au programme d’aide alimentaire du Venezuela se poursuivent. Après le Liechtenstein, c’est au tour des Etats-Unis d’adresser une demande d’entraide à la Suisse. La justice américaine s’intéresse notamment à une discrète société de commerce basée à Préverenges, comme le révèle un arrêt du Tribunal fédéral (TF).

Affaire Petrobras: la Banque Cramer & Cie sous enquête pénale en Suisse

Corruption – 7 octobre 2020

Après PKB et J.Safra Sarasin, une troisième banque suisse est sous le feu du Ministère public de la Confédération (MPC) dans le contexte de l’affaire Petrobras: la Banque Cramer & Cie SA.

Le parquet fédéral classe l’enquête sur Carlos Panzo, soupçonné de blanchiment

Corruption – 23 septembre 2020

Le 6 décembre 2019, la procureure fédérale Annina Scherrer a signé une ordonnance de classement dans le cadre de l’enquête menée contre Carlos Panzo. Comme l’avait révélé Gotham City, cet ancien collaborateur du président angolais João Lourenço était soupçonné de blanchiment d’argent dans le cadre de l’affaire Odebrecht.

Le football croate sali par un scandale de corruption qui remonte jusqu’en Suisse

Corruption – 9 septembre 2020

Les autorités de Zagreb ont condamné pour corruption en juin 2018 plusieurs membres de la famille Mamic, considérée comme l’une des plus puissantes du ballon rond en Croatie. Mais des centaines de milliers de francs sont encore sous séquestre dans des banques au Tessin et à Genève.

Vaduz mène une enquête à hauts risques sur les pots-de-vin du Venezuela

Corruption – 9 septembre 2020

Les autorités du Liechtenstein mènent une enquête contre plusieurs banques, dont une basée à Vaduz, dans le cadre de détournements de fonds publics au Venezuela. Une demande d’entraide a été adressée à la Suisse pour obtenir la perquisition d’une société suisse, comme le révèle un arrêt du Tribunal pénal fédéral (TPF).

Le MPC doit verser près de 200’000 francs à un ancien cadre d’UBS

Litige – 2 septembre 2020

Le 12 novembre 2013, onze agents de la police fédérale débarquent dans la maison de Giorgio Martelli, à Zurich. Menotté, l’homme est transporté jusqu’à Lausanne où il est interrogé par la procureure fédérale Angèle Wellauer. Lui et sa femme étaient sous investigation pénale, soupçonnés par le Ministère public de la Confédération (MPC) de blanchiment d’argent et de soutien à une organisation criminelle, la ‘Ndrangheta.