Catégorie : Canada

L’avocat Roland Kaufmann se bat contre les prétentions de SNC-Lavalin

Corruption – 22 juillet 2020

Au Québec, les suites judiciaires de l’affaire de corruption SNC-Lavalin se poursuivent. Le groupe de construction s’estime lésé du fait des pots-de-vin versés en Libye entre 2001 et 2011. Déboutée en première instance, l’entreprise canadienne a sollicité la Cour d’appel du Québec afin d’obtenir des compensations financières de la part d’une série d’intermédiaires suisses. En mai dernier, Roland Kaufmann, ancien associé de l’étude Froriep désormais à la retraite, a fait part de ses arguments à la Cour.

Dix ans plus tard, un fonds du Paraguay cherche encore son argent volé en Suisse

Fraude – 16 avril 2020

Plus de dix ans après la fraude présumée, le fonds de pension paraguayen dit Cajubi, pour Caja Paraguaya De Jubilaciones Y Pensiones Del Personal De Itaipu Binacional, est toujours à la recherche des millions de dollars détournés par ses anciens dirigeants et leurs complices.

Scandale Quadriga: les soupçons se rapprochent de la Suisse

Fraude – 19 février 2020

La Suisse apparaît une fois de plus dans une affaire de fraude aux cryptomonnaies. Dans une lettre adressée le 22 janvier 2020 aux créanciers lésés du scandale Quadriga, l’étude canadienne Miller Thomson a expliqué enquêter sur la société Crypto Capital, une mystérieuse société panaméenne dont l’adresse est enregistrée à Zoug. Cette dernière pourrait avoir joué un rôle dans le siphonnage des fonds de Quadriga, une bourse de cryptomonnaies canadienne désormais en faillite.

Les Suisses de l’affaire SNC-Lavalin gagnent une manche au Québec

Corruption – 13 juin 2019

Plusieurs intermédiaires suisses de l’affaire de corruption SNC-Lavalin sont en passe d’échapper à la justice du Canada. Parmi eux figurent l’ancien avocat genevois Roland Kaufmann, l’étude d’avocats Froriep, le banquier genevois Hervé Siegrist et la banque EFG. De son côté, le Ministère public de la Confédération (MPC) enquête toujours.

La Suisse dévoile les comptes genevois des frères Baazov, rois du poker en ligne

7 juin 2018

Enfant d’une famille modeste d’immigrés russes, le Montréalais David Baazov avait tout réussi. A 30 ans à peine et sans diplômes, il était devenu le roi du poker en ligne en rachetant les sites Poker Stars et Full Tilt Poker. Le jeune PDG du groupe Amaya est tombé pour une centaine de milliers de dollars, dans une affaire de délit d’initié qui passait par Genève. Le Tribunal administratif fédéral (TAF) vient d’autoriser la transmission d’informations qui pèseront lourd dans son procès.