Catégorie : Etats-Unis

Le compte UBS de la offshore Tochos Holding fait trembler le Mexique 

Corruption – 7 octobre 2020

Il semblerait que les secrets de l’une des affaires les plus célèbres du mandat présidentiel d’Enrique Peña Nieto soient abrités dans une société offshore basée aux Îles vierges britanniques, elle-même liée à un compte bancaire en Suisse“, expliquait l’année dernière Salvador Camarena, enquêteur pour l’ONG Mexicanos contra la Corrupción y la Impunidad (MCCI), dans les colonnes du journal El Financiero. Cette société, Tochos Holding Limited, est soupçonnée d’avoir été au coeur du blanchiment des pots-de-vin adressés à Emilio Lozoya, l’ex-directeur de la compagnie publique pétrolière mexicaine Pemex.

Guennadi Timtchenko dénonce un “séquestre illégal” de BNP Paribas

Litige – 23 septembre 2020

Le co-fondateur de la société de négoce Gunvor est la cible de sanctions américaines depuis 2014. Ni l’ONU, ni l’Union européenne ni la Suisse n’ont appliqué de telles mesures contre lui. Or la filiale genevoise de BNP Paribas a décidé de maintenir le blocage de ses comptes. Après six ans de tergiversations, Timchenko attaque au pénal en dénonçant un “acte exécuté sans droit pour un Etat étranger“.

Venezuela: les Etats-Unis explorent les liens suisses du trading d’asphalte

Corruption – 16 septembre 2020

Daniel Comoretto est un petit poisson dans l’océan de corruption entourant la société pétrolière PDVSA. Pourtant, son arrestation pourrait mettre les autorités états-uniennes sur la piste des géants du pétrole extra-lourd. En première ligne apparaissent l’Américain Sargeant Marine et son partenaire historique: le Genevois Vitol.

Corruption en Equateur: Seguros Sucre blanchissait en Suisse

1 juillet 2020

“Tu lugar seguro”“Votre lieu sûr”, promet le slogan de Seguros Sucre S.A., mastodonte de l’assurance en Équateur. Récemment inculpé de corruption et de blanchiment aux Etats-Unis, son ancien président, Juan Ribas Domenech, aurait choisi un autre lieu sûr pour recevoir ses quelques 2,7 millions de pots-de-vin: la Suisse.

Des stars de la mode s’estiment flouées par un investisseur zurichois

Fraude – 20 mai 2020

Un groupe de stylistes américains ont porté plainte contre l’entreprise saint-galloise RPRT AG, qui avait racheté leur agence en 2015. Ils l’accusent de leur avoir volé une partie de leurs revenus.

A la poursuite des versements suspects du groupe bâlois Ameropa

Fraude – 9 avril 2020

Les patrons de l’usine chimique Togliattiazot (TOAZ) ont été condamnés en Russie pour avoir siphonné 150 millions de dollars de l’entreprise. Un de ses actionnaires, le milliardaire russe Dmitry Mazepin, tente maintenant de récupérer ces fonds. Sur la base d’informations recueillies auprès d’UBS aux Etats-Unis, il cherche à établir que la société bâloise Ameropa AG a participé à la manoeuvre via sa filiale Nitrochem Distribution AG.

Glencore se bat pour échapper à une “class action” aux Etats-Unis

Corruption – 19 mars 2020

La compagnie de négoce ainsi que ses deux dirigeants sont accusés par un groupe d’actionnaires d’avoir menti au sujet des accusations de corruption dont elle fait l’objet pour éviter la chute du prix de ses actions. Les avocats de Glencore tentent de déplacer la procédure du New Jersey à la Suisse, dont le droit ne permet pas des plaintes collectives.

Faillite en Argentine: Glencore dans le viseur du Credit Agricole et de Natixis

Litige – 5 mars 2020

C’est la plus grande faillite d’une entreprise argentine depuis la crise économique de 2001. Le géant du soja Vicentin a déclaré abruptement, en décembre 2019, être dans l’incapacité d’honorer ses dettes. L’ardoise laissée à ses plus gros bailleurs, parmi lesquels figurent Credit Agricole et Natixis, se monte à 500 millions de dollars. Ces derniers ont choisi de riposter en déposant, le 14 février 2020, une demande de discovery auprès de la justice américaine. Faillite frauduleuse? Fraude fiscale? Ces questions visent notamment le géant suisse du négoce Glencore.

Un informaticien de la fondation zougoise Ethereum arrêté aux Etats-Unis

Litige – 12 décembre 2019

Probably avoiding sanctions… who knows“: c’est ainsi que l’informaticien américain Virgil Griffith a justifié à un proche l’interêt émis par la Corée du Nord pour sa présentation, donnée en avril 2019 à Pyongyang lors d’une conférence dédiée aux cryptomonnaies. Cet employé de la Fondation Ethereum, dont le siège se trouve à Zoug, a été arrêté le 28 novembre 2019 avant d’être libéré sous caution quelques jours plus tard dans l’attente de son procès. Il est accusé par la justice américaine d’avoir violé l’International Emergency Economic Powers Act (IEEPA) pour avoir effectué ce voyage sans l’autorisation de l’Office of Foreign Assets Control (OFAC).

Hicham Aboutaam perd son procès contre Genève aux Etats-Unis

Litige – 3 octobre 2019

Dans un arrêt rendu le 24 septembre 2019, le juge Ronnie Abrams de la Cour fédérale du District Sud de New York a débouté le marchand d’art Hicham Aboutaam, qui réclamait la restitution de milliers d’antiquités saisies par la justice genevoise dans le cadre d’une enquête pénale.