Le CEO de PetroSaudi n’échappera pas à la justice américaine

L’homme d’affaires saoudien et suisse Tarek Obaid, établi à Genève, vient de subir un important revers devant un tribunal fédéral de Californie. Le juge Dale S. Fischer n’a pas retenu les arguments du cofondateur du groupe PetroSaudi qui contestait la confiscation de ses actions de la société américaine Palantir Technologies par le Département de la …
Cet article est réservé aux abonnés.