Étiquette : J. Safra Sarasin

Le Tribunal pénal fédéral défend la transparence judiciaire

Litige – 29 novembre 2023

Les décisions de justice doivent-elles mentionner le poste occupé par des dirigeants d'entreprises, au risque de les rendre reconnaissables? Le Tribunal pénal fédéral (TPF) a confirmé cette pratique dans le cadre de deux recours distincts déposés par Edmond Michaan, l'ancien CEO de J. Safra Sarasin accusé de complicité de corruption, et par un ex-dirigeant d'une société zurichoise poursuivi pour délit d'initié.

Après Cramer & Cie, Petrobras s'attaque à J. Safra Sarasin

Corruption – 18 octobre 2023

La société pétrolière brésilienne obtient le statut de partie plaignante dans la procédure du Ministère public de la Confédération (MPC) visant J. Safra Sarasin, une ancienne gérante et son ex-PDG Edmond Michaan.

Affaire Petrobras: une enquête suisse vise la banque J. Safra Sarasin

Corruption – 24 octobre 2019

Le Ministère public de la Confédération (MPC) a ouvert une procédure à l'encontre de l'établissement bâlois pour des "soupçons de défaut d’organisation interne". Après la PKB Privatbank de Lugano, J. Safra Sarasin est visée dans la fameuse "troisième phase" de l’enquête fédérale sur les institutions suisses impliquée dans l'affaire de corruption Petrobras - Odebrecht.

Le MPC classe une procédure liée aux pots-de-vin de SBM Offshore

Corruption – 21 juin 2019

Le Ministère public de la confédération (MPC) s'apprête à classer une instruction pénale pour blanchiment et corruption en lien avec l'affaire Lava Jato au Brésil. La procédure, ouverte contre inconnus en mai 2014, aurait concerné entre autres Pedro José Barusco Filho, l'ancien directeur de l’ingénierie de Petrobras, et les pots-de-vin versés par le groupe néerlandais SBM Offshore.

Gotham Gazette N°99: Lauber, Infantino, Kolomoisky

18 avril 2019

La revue de presse de Gotham City.

Affaire Baez: le Tribunal fédéral confirme l'entraide avec l'Argentine

Entraide – 8 février 2018

Dans un arrêt publié le 7 février 2018, le Tribunal fédéral a rejeté le recours de trois sociétés panaméennes impliquées dans l'affaire Baez, du nom de l'entrepreneur argentin proche du clan des Kirchner et inculpé pour détournement de fonds à Buenos Aires.