Étiquette : Lava Jato

Les secrets de Lava Jato menacés par une “intrusion autoritaire”

Corruption – 15 juillet 2020

Le bureau brésilien de Transparency International a qualifié “d’intrusion autoritaire” la tentative du procureur général Augusto Aras d’accéder sans exception ni justification à toutes les bases de données et dossiers des tasks forces de l’opération Lava Jato de Curitiba, Rio de Janeiro et São Paulo.

“L’aide de la Suisse a été décisive dès les premières heures de Lava Jato”

Corruption – 16 avril 2020

Vladimir Aras a vécu les prémices de l’affaire Lava Jato au poste clé de chef du Bureau de l’entraide internationale du Ministère public fédéral (MPF) brésilien. Dans un entretien exclusif accordé à Gotham City, réalisé par Skype le 30 mars 2020, il évoque cette procédure sans précédent du point de vue de l’entraide avec la Suisse.

Avec l’aide du MPC, le Brésil remonte au beau-frère de Marcelo Odebrecht

Corruption – 29 août 2019

Le Ministère public fédéral brésilien (MPF) a annoncé le 21 août 2019 le lancement de plusieurs perquisitions et arrestations dans le cadre de la 63e phase de l’opération Lava Jato. Parmi ses cibles: Mauricio Ferro, ancien directeur juridique de l’entreprise pétrochimique Braksem et beau-frère de Marcelo Odebrecht, alias le “corrupteur numéro 1 du Brésil“.

Walter Faria piégé par ses comptes tessinois

Corruption – 22 août 2019

Le 31 juillet 2019 et dans le cadre de l’enquête Lava Jato, le Ministère public fédéral brésilien (MPF) a demandé l’arrestation de Walter Faria, patron de Grupo Petrópolis, la deuxième plus grande fabrique de bière du pays. Celui-ci est accusé d’avoir blanchi près de 80 millions de francs pour le compte d’Odebrecht, entre 2006 et 2014, dans le cadre du système corruptif mis en place par le “département des opérations structurées” de l’entreprise de BTP.

Brésil: les pots-de-vin des armateurs grecs transitaient par UBS et Julius Bär

Corruption – 14 août 2019

Le 16 juillet 2019, le Ministère public fédéral brésilien (MPF) a inculpé l’ancien sénateur Ney Suassuna et l’ex-Consul honoraire de Grèce au Brésil Konstantinos Kotronakis en lien avec le scandale Lava Jato.

Lava Jato: le Brésil démêle l’affaire IESA à la demande de la Suisse

Corruption – 4 juillet 2019

Au Brésil, le Ministère public fédéral continue de dérouler les fils de l’enquête Lava Jato en signant le 26 juin 2019 un acte d’accusation ciblant Atan de Azevedo Barbosa. Ce consultant et cousin de Nelson Jobim, l’ex-ministre brésilien de la Défense, est soupçonné d’avoir versé des pots-de-vin à plusieurs hauts cadres de Petrobras en échange de contrats pour IESA Óleo & Gás. Les fonds ont majoritairement transité par la Suisse. Le Ministère public de la Confédération (MPC) a choisi de déléguer la poursuite pénale de cette affaire au Brésil.

Le MPC classe une procédure liée aux pots-de-vin de SBM Offshore

Corruption – 21 juin 2019

Le Ministère public de la confédération (MPC) s’apprête à classer une instruction pénale pour blanchiment et corruption en lien avec l’affaire Lava Jato au Brésil. La procédure, ouverte contre inconnus en mai 2014, aurait concerné entre autres Pedro José Barusco Filho, l’ancien directeur de l’ingénierie de Petrobras, et les pots-de-vin versés par le groupe néerlandais SBM Offshore.

Le MPC lance la 3ème phase de l’affaire Petrobras: les intermédiaires suisses

2 mai 2019

Le Ministère public de la Confédération (MPC) annonce dans son rapport annuel paru le 29 avril le lancement de la fameuse “troisième phase” des enquêtes sur les affaires de corruption au Brésil. Dans le viseur: les “personnes et les sociétés impliquées en Suisse“. Deux procédures sont déjà ouvertes.

Bordier a gardé son PEP brésilien malgré les avertissements de la compliance

Corruption – 11 avril 2019

Le 25 mars 2019, le Ministère public fédéral brésilien (MPF) a porté plainte contre Paulo Vieira de Souza. Ce n’est pas la première fois que l’ex-directeur de la société semi-étatique brésilienne DERSA est poursuivi par la justice dans le cadre de l’enquête Lava Jato. Mais cette fois-ci, les enquêteurs se sont appuyés en partie sur une transmission spontanée d’informations de la part de la Suisse.

“Petit joueur”, le doleiro brésilien Nissim Chreim a blanchi 23 millions en Suisse

Corruption – 28 mars 2019

Le 20 mars 2019, le Ministère public fédéral brésilien (MPF) a ordonné l’arrestation d’un nouveau doleiro (agent de change illégal) dans le cadre de l’opération Câmbio, DesligoNissim Chreim est accusé d’avoir blanchi 23,6 millions de dollars via des comptes suisses entre 2011 et 2016.

Odebrecht finançait l’opposition au Venezuela via des comptes genevois

Corruption – 14 mars 2019

C’est un exemple de la fameuse neutralité suisse, adaptée au secteur bancaire. Alors que le régime “révolutionnaire” de Hugo Chavez et de son successeur Nicolas Maduro transférait des milliards de dollars chez HSBC à Genève, de 2007 à 2015, le groupe brésilien Odebrecht finançait les campagnes de leur principal opposant, Henrique Capriles, sur des comptes abrités par le même établissement.

Au coeur de la 60e phase de l’enquête Lava Jato: Bordier & Cie

Corruption – 21 février 2019

Le 19 février 2019, le Ministère public fédéral brésilien (MPF) a lancé la 60e phase de l’enquête Lava Jato, alias l’opération Ad Infinitum – allusion moqueuse au fait que les ramifications de l’affaire Petrobras semblent sans fin.

La Suisse transmet au Brésil les comptes du magnat de la bière Walter Faria

Corruption – 15 novembre 2018

Trois ans et demi après en avoir fait la demande, le Brésil recevra enfin la documentation bancaire demandée à la Suisse au sujet de Walter Faria. Les autorités brésiliennes avaient adressé leur requête en avril 2015, mais le Ministère public de la confédération (MPC) n’en a autorisé la transmission qu’en juillet 2018, comme le révèle un arrêt du Tribunal fédéral (TF) publié le 14 novembre 2018.

Affaire Petrobras: Gotham City publie la liste des 43 banques suisses impliquées

Corruption – 6 septembre 2018

Gotham City a identifié 43 banques suisses impliquées dans le scandale Lava Jato. Ce chiffre correspond à celui annoncé en mars 2016 par le Ministère Public de la Confédération (MPC). Le parquet avait indiqué enquêter dans cette affaire sur plus de 1’000 comptes.

SBM Offshore: 91 millions de pots-de-vins ont transité par la Suisse

Corruption – 12 juillet 2018

Le 29 juin 2018, la 12e Cour fédérale de Rio de Janeiro a demandé à Petrobras de séquestrer 892,7 millions de dollars liés à des contrats en cours entre l’entreprise d’état brésilienne et l’entreprise hollandaise SBM Offshore. Ce blocage est préventif: il vise à s’assurer que la société néerlandaise s’acquittera bien de l’amende qui lui est réservée pour les faits de corruption qui lui sont reprochés dans le cadre de l’affaire Lava Jato.

Les suites de l’opération Câmbio Desligo impliquent 19 banques suisses

Corruption – 14 juin 2018

Le 6 juin 2018, le Ministère public fédéral brésilien (MPF) a dévoilé la suite de ses investigations liées à l’opération “Câmbio, Desligo“ (lire l’article précédent). Le nombre de personnes inculpées passe de 46 à 62. Et le nombre de banques suisses citées dans le document de 816 pages du MPF est effarant. Voici la liste des établissements bancaires impliqués:

Brésil: l’ancien président de la Chambre des députés écope de 24 ans de prison

Corruption – 7 juin 2018

Un temps considéré comme second en lice à la succession de Dilma Rousseff, Eduardo Cunha a été condamné à 24 ans de prison pour des détournements au sein de la banque publique Caixa Econômica Federal. L’ancien président de la Chambre des députés, qui dort aujourd’hui dans une prison de Curitiba, avait déjà écopé de 17 ans de prison dans l’affaire Lava Jato.

Affaire Petrobras: de nouveaux comptes en Suisse dévoilés

Corruption – 31 mai 2018

Le 13 mai 2018, le juge brésilien Sérgio Moro a clôturé, dans le cadre de l’enquête Lava Jato, l’opération Abismo, en condamnant 13 entrepreneurs du BTP et hommes politiques accusés d’avoir distribué ou reçu des pots-de-vin en lien avec la construction du centre de recherche CENPES de Petrobras à Rio de Janeiro.

Ricardo Backheuser Pernambuco, ancien directeur de l’entreprise Carioca Christiani-Nielsen Engenharia, a notamment été condamné à 9 ans et 6 mois de prison ferme: il faisait transiter ses pots-de-vins par la Suisse.

Lava Jato: découverte d’un système financier parallèle à 1,6 milliard de dollars

Corruption – 24 mai 2018

Le 25 avril 2018, le Ministère public fédéral brésilien (MPF) a demandé la mise en détention préventive de 46 doleiros dans le cadre de l’opération “Câmbio, Desligo“. En Suisse, les révélations potentielles de cette branche de l’enquête Lava Jato, visant à l’origine l’ex-gouverneur de Rio de Janeiro Sergio Cabral, s’annoncent explosives.

Les informations du MPC déclenchent la 51ème phase de l’opération Lava Jato

Corruption – 17 mai 2018

Le 7 novembre 2017, le procureur fédéral Luc Leimgruber a demandé à Brasilia de reprendre les poursuites pénales initiées en Suisse contre six ressortissants brésiliens.

Affaire Petrobras: une société offshore verse 2 millions à la Confédération

Corruption – 3 mai 2018

Le 20 décembre 2017, le Ministère public de la Confédération (MPC) a rendu une ordonnance de classement concernant une procédure qui visait Smith & Nash Engineering Company aux Îles Vierges Britanniques. La société était soupçonnée de corruption d’agents publics étrangers et de blanchiment. Le MPC a ordonné la confiscation d’environ 2 millions de dollars.

UBS impliquée dans le scandale Lava Jato

Corruption – 19 avril 2018

Le 9 avril 2018, le juge brésilien Marcelo Bretas a ordonné la mise en détention préventive de Milton Lyra et Arthur Pinheiro Machado dans le cadre d’un nouveau volet de l’enquête Lava Jato appelé “opération rhizome”. Les deux hommes d’affaires sont soupçonnés d’avoir détourné des fonds de deux caisses de retraite brésiliennes, Postalis et Serpros. Une partie de ces fonds aurait transité par UBS.

Le gouverneur de Rio cachait ses diamants et ses lingots à Genève

Corruption – 22 mars 2018

Le 2 mars 2018, Sergio Cabral a été condamné à 13 ans et 4 mois de prison par le juge Marcelo Bretas pour blanchiment. C’est la cinquième fois que l’ex-gouverneur de Rio de Janeiro est condamné dans le cadre de l’enquête brésilienne Lava Jato, ce qui porte le total de ses peines de prison à 100 ans.

9 ans de prison pour un cadre de Petrobras qui blanchissait en Suisse 

Corruption – 15 mars 2018

Le 5 février 2018, le juge brésilien Sergio Moro a condamné Edison Krummenauer, un ancien cadre dirigeant de Petrobras, à 9 ans et 4 mois de prison pour corruption et blanchiment dans le cadre de l’enquête Lava Jato.

EFG répond aux accusations des créanciers de l’ex-magnat Eike Batista

Fraude – 8 février 2018

Attaqué en Floride, le groupe zurichois EFG International estime n’avoir aucune responsabilité envers les victimes de la faillite frauduleuse du milliardaire brésilien Eike Batista, dont l’établissement gérait la fortune privée. Pour sa défense, le groupe suisse affirme que “si les banquiers devaient se transformer en procureurs et empêcher chaque fraude, le système financier s’arrêterait net.”

Petrobras: le MPC transmet des informations bancaires au Brésil et à la Norvège

Corruption – 20 juillet 2017

Le Ministère public de la Confédération (MPC) a ouvert une procédure à l’encontre de l’homme d’affaire luso-brésilien Raul Schmidt Felippe Junior pour blanchiment d’argent aggravé. L’information est confirmée à Gotham City par un porte-parole du parquet fédéral qui ajoute que la procédure, ouverte en octobre 2015, est toujours en cours. Des comptes bancaires et des biens immobiliers ont été séquestrés.