Étiquette : Odebrecht

La FINMA sanctionne un ancien dirigeant de la PKB Privatbank

Litige – 26 mai 2021

L’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA) a sanctionné Ferdinando Coda Nunziante, un ancien membre de la direction générale de la banque tessinoise, pour son implication dans l’affaire Petrobras/Odebrecht. L’information ressort d’un récent arrêt du Tribunal administratif fédéral (TAF) qui vient de rejeter le recours de l’ex-banquier.

Le Brésil mandate Lalive pour poursuivre les intermédiaires suisses de Lava Jato

Corruption – 3 mars 2021

La République fédérale du Brésil a fait appel à l’étude genevoise Lalive pour poursuivre les intermédiaires suisses impliqués dans la tentaculaire affaire de corruption Petrobras/Odebrecht. Brasilia réclamera des dommages civils aux banques qui ont participé au blanchiment de pots-de-vin.

Le parquet fédéral classe l’enquête sur les pot-de-vins du métro de Panama

Corruption – 17 février 2021

Le Ministère public de la Confédération (MPC) met un terme à une procédure lancée en 2017 sur les pots-de-vin versés par la multinationale brésilienne Odebrecht à des responsables politiques du Panama.

Trois millions d’un ex-fonctionnaire angolais restent bloqués en Suisse

Corruption – 10 février 2021

Malgré le classement de l’enquête suisse à son encontre, le Ministère public de la Confédération (MPC) peut maintenir la saisie d’un compte contrôlé par Carlos Panzo, l’ancien secrétaire aux affaires économiques du président João Laurenço. La décision a été rendue récemment par le Tribunal pénal fédéral (TPF).

Les serveurs genevois d’Odebrecht n’ont pas révélé tous leurs secrets 

Corruption – 3 février 2021

En 2016, Fernando Migliaccio, nom de code Waterloo, était arrêté à Genève. Employé de la fameuse “division des opérations structurées” d’Odebrecht, l’homme avait mis les enquêteurs fédéraux sur la piste des serveurs informatiques utilisés par la firme de BTP brésilienne pour gérer ses pots-de-vin. Cinq ans plus tard, ces données font toujours l’objet d’un important bras de fer.

Le compte UBS de la offshore Tochos Holding fait trembler le Mexique 

Corruption – 7 octobre 2020

Il semblerait que les secrets de l’une des affaires les plus célèbres du mandat présidentiel d’Enrique Peña Nieto soient abrités dans une société offshore basée aux Îles vierges britanniques, elle-même liée à un compte bancaire en Suisse“, expliquait l’année dernière Salvador Camarena, enquêteur pour l’ONG Mexicanos contra la Corrupción y la Impunidad (MCCI), dans les colonnes du journal El Financiero. Cette société, Tochos Holding Limited, est soupçonnée d’avoir été au coeur du blanchiment des pots-de-vin adressés à Emilio Lozoya, l’ex-directeur de la compagnie publique pétrolière mexicaine Pemex.

Le parquet fédéral classe l’enquête sur Carlos Panzo, soupçonné de blanchiment

Corruption – 23 septembre 2020

Le 6 décembre 2019, la procureure fédérale Annina Scherrer a signé une ordonnance de classement dans le cadre de l’enquête menée contre Carlos Panzo. Comme l’avait révélé Gotham City, cet ancien collaborateur du président angolais João Lourenço était soupçonné de blanchiment d’argent dans le cadre de l’affaire Odebrecht.

Le financier de Dilma Rousseff piégé par ses comptes suisses

Corruption – 15 juillet 2020

Déjà condamné au Brésil, l’intermédiaire Zwi Skornicki sera jugé aux Etats-Unis début août. Lancée sur les pots-de-vin pétroliers, l’enquête le concernant a révélé les liaisons politiques embarrassantes des géants Petrobras et Odebrecht. Des campagnes électorales dans quatre pays d’Amérique latine auraient été financées en sous-main via des comptes à Genève.

La salve de recours du Vénézuélien Hector Dáger n’aura servi à rien

Corruption – 8 juillet 2020

L’avocat vénézuélien Hector Dáger continue à occuper la justice suisse. Le Tribunal pénal fédéral (TPF) vient de repousser pas moins de dix recours déposés par cet homme d’affaires et par ses sociétés offshores*. Cette offensive judiciaire lui aura coûté 40’000 francs de frais judiciaires: des miettes par rapport aux 233 millions de dollars qui, entre 2008 et 2016, ont été versé sur ses comptes suisses par des entités liées à la multinationale brésilienne Odebrecht.

Lava Jato & co: le feu des demandes d’entraides brésiliennes reste vif

Corruption – 14 mai 2020

La Suisse n’a pas encore tout à fait tourné la page des affaires Petrobras et Odebrecht, ainsi que leurs petites sœurs. Depuis six ans, le Brésil lui adresse près de deux demandes d’entraide chaque mois dans le cadre de la tentaculaire opération Lava Jato. Et la salve se poursuit: le Tribunal pénal fédéral (TPF) vient de valider cinq nouvelles requêtes ces dernières semaines.

L’argent de l’ex-PDG de Braskem reste bloqué à Genève

Corruption – 7 mai 2020

En avril 2016, le Ministère public de la Confédération (MPC) a ordonné le séquestre d’un compte genevois contrôlé par José Carlos Grubisich, ancien PDG de la compagnie brésilienne Braskem. Cette entreprise pétrochimique, cotée à la bourse de New York, est contrôlée par deux des protagonistes brésiliens du scandale Lava Jato: l’entreprise sémi-étatique Petrobras et la multinationale Odebrecht.

“L’aide de la Suisse a été décisive dès les premières heures de Lava Jato”

Corruption – 16 avril 2020

Vladimir Aras a vécu les prémices de l’affaire Lava Jato au poste clé de chef du Bureau de l’entraide internationale du Ministère public fédéral (MPF) brésilien. Dans un entretien exclusif accordé à Gotham City, réalisé par Skype le 30 mars 2020, il évoque cette procédure sans précédent du point de vue de l’entraide avec la Suisse.

Premier jugement suisse dans l’affaire Petrobras: un “moment essentiel”

Corruption – 27 février 2020

Le Tribunal pénal fédéral (TPF) a condamné hier le financier suisso-brésilien Bernardo Freiburghaus pour complicité de corruption d’agents publics étrangers et blanchiment. Il s’agit de la première condamnation prononcée par un tribunal suisse dans le complexe d’affaire Petrobras/Odebrecht.

Lava Jato, PDVSA: les dernières décisions des tribunaux suisses

Corruption – 19 février 2020

L’affaire Odebrecht et ses ramifications à travers le monde font bouger la justice suisse. Le Tribunal pénal fédéral (TPF) et le Tribunal fédéral (TF) ont récemment pris plusieurs décisions en matière d’entraide que nous vous résumons ici.

Bellinzone maintient sous séquestre le pactole d’un avocat vénézuélien

Corruption – 28 novembre 2019

Le gel d’environ 73 millions de dollars déposés en Suisse par Hector Dager est maintenu. Le 24 octobre dernier, le Tribunal pénal fédéral (TPF) a rejeté les recours des deux sociétés contrôlées par cet avocat vénézuélien, accusé d’avoir géré des fonds issus des caisses noires de la firme brésilienne Odebrecht. Plus de 228 millions de dollars auraient transité en Suisse par son entremise.

Chantier du métro de Panama: les pots-de-vin passaient par Lugano

Corruption – 21 novembre 2019

Encore un nouveau volet de l’affaire Odebrecht. Entre 2010 et 2014, une multinationale espagnole spécialisée dans la construction et deux de ses filiales ont fait circuler plus de 82 millions de commissions occultes, en grande partie via la Suisse, afin d’obtenir l’attribution de marchés au Panama. Elles seront jugées dès demain à Madrid.

Les Etats-Unis se penchent sur les pots-de-vin suisses de l’ex-président péruvien

Corruption – 11 octobre 2019

A la suite des autorités péruviennes qui poursuivent Alejandro Toledo pour corruption depuis 2016, le Département américain de la Justice (DOJ) remonte à son tour vers les comptes cachés de l’ex-président. Deux banques suisses et une étude d’avocats de Zoug sont impliqués.

Des comptes suisses accablent un ancien ministre du Guatemala

Corruption – 19 septembre 2019

En plaçant ses millions à Genève via deux sociétés panaméennes, Alejandro Sinibaldi Aparicio pensait faire fructifier sa fortune en toute discrétion. C’était sans compter l’entraide pénale entre le Guatemala et la Suisse, qui vient d’être confirmée par un arrêt du Tribunal pénal fédéral (TPF), puis du Tribunal fédéral (TF). Pour l’ancien ministre, le compte à rebours a commencé.

Avec l’aide du MPC, le Brésil remonte au beau-frère de Marcelo Odebrecht

Corruption – 29 août 2019

Le Ministère public fédéral brésilien (MPF) a annoncé le 21 août 2019 le lancement de plusieurs perquisitions et arrestations dans le cadre de la 63e phase de l’opération Lava Jato. Parmi ses cibles: Mauricio Ferro, ancien directeur juridique de l’entreprise pétrochimique Braksem et beau-frère de Marcelo Odebrecht, alias le “corrupteur numéro 1 du Brésil“.

Walter Faria piégé par ses comptes tessinois

Corruption – 22 août 2019

Le 31 juillet 2019 et dans le cadre de l’enquête Lava Jato, le Ministère public fédéral brésilien (MPF) a demandé l’arrestation de Walter Faria, patron de Grupo Petrópolis, la deuxième plus grande fabrique de bière du pays. Celui-ci est accusé d’avoir blanchi près de 80 millions de francs pour le compte d’Odebrecht, entre 2006 et 2014, dans le cadre du système corruptif mis en place par le “département des opérations structurées” de l’entreprise de BTP.

Le comptable tessinois de Braskem condamné par le parquet fédéral

Corruption – 27 juin 2019

Le Ministère public de la Confédération (MPC) a condamné un comptable de 76 ans établi au Tessin. Ce dernier avait émis des centaines de fausses factures destinées à couvrir les versements occultes du groupe pétrochimique brésilien Braskem. Le retraité écope de six mois de prison avec sursis pour faux dans les titres et blanchiment.

Le MPC poursuit l’avocat vénézuélien Héctor Dáger pour blanchiment

Corruption – 13 juin 2019

Son nom est inconnu du grand public. L’avocat vénézuélien Héctor Joseph Dáger Gaspard a pourtant contribué à faire de la Suisse une plaque tournante dans le versement de pots-de-vin par la multinationale brésilienne Odebrecht à des membres du gouvernement d’Hugo Chávez. Le Ministère public de la Confédération (MPC) a ouvert une procédure pénale contre lui pour blanchiment, comme le montre un document que Gotham City a pu consulter.

Le MPC lance la 3ème phase de l’affaire Petrobras: les intermédiaires suisses

2 mai 2019

Le Ministère public de la Confédération (MPC) annonce dans son rapport annuel paru le 29 avril le lancement de la fameuse “troisième phase” des enquêtes sur les affaires de corruption au Brésil. Dans le viseur: les “personnes et les sociétés impliquées en Suisse“. Deux procédures sont déjà ouvertes.

Bordier a gardé son PEP brésilien malgré les avertissements de la compliance

Corruption – 11 avril 2019

Le 25 mars 2019, le Ministère public fédéral brésilien (MPF) a porté plainte contre Paulo Vieira de Souza. Ce n’est pas la première fois que l’ex-directeur de la société semi-étatique brésilienne DERSA est poursuivi par la justice dans le cadre de l’enquête Lava Jato. Mais cette fois-ci, les enquêteurs se sont appuyés en partie sur une transmission spontanée d’informations de la part de la Suisse.

Les caisses noires d’Odebrecht mènent au compte suisse d’un PEP angolais

Corruption – 22 mars 2019

Poursuivi pour blanchiment d’argent par le Ministère public de la Confédération (MPC), un ancien dignitaire angolais vient d’être débouté par le Tribunal pénal fédéral( TPF) dans un arrêt daté du 22 février 2019.

Odebrecht finançait l’opposition au Venezuela via des comptes genevois

Corruption – 14 mars 2019

C’est un exemple de la fameuse neutralité suisse, adaptée au secteur bancaire. Alors que le régime “révolutionnaire” de Hugo Chavez et de son successeur Nicolas Maduro transférait des milliards de dollars chez HSBC à Genève, de 2007 à 2015, le groupe brésilien Odebrecht finançait les campagnes de leur principal opposant, Henrique Capriles, sur des comptes abrités par le même établissement.

Un ancien banquier de la PKB aurait touché des commissions d’Odebrecht

Corruption – 8 mars 2019

Avant d’être licencié en septembre 2015, H.D. a travaillé pendant plus de dix ans pour la banque tessinoise PKB Privatbank. Double national Suisse et Brésilien, il occupait le poste de directeur adjoint et responsable de la clientèle latino-américaine. Il avait ouvert et gérait les comptes d’un des clients les plus tristement célèbres de l’établissement: la multinationale brésilienne Odebrecht.

Au coeur de la 60e phase de l’enquête Lava Jato: Bordier & Cie

Corruption – 21 février 2019

Le 19 février 2019, le Ministère public fédéral brésilien (MPF) a lancé la 60e phase de l’enquête Lava Jato, alias l’opération Ad Infinitum – allusion moqueuse au fait que les ramifications de l’affaire Petrobras semblent sans fin.

Blanchiment et corruption: voici les entreprises poursuivies par le MPC 

Corruption – 14 février 2019

Lors d’une conférence organisée par la Faculté de droit de l’Université de Lausanne, le procureur fédéral Patrick Lamon a indiqué que le Ministère public de la Confédération (MPC) avait instruit une quinzaine de procédures contre des sociétés au titre de l’article 102 du Code pénal depuis 2007.

Brésil: l’ancien président de la Chambre des députés écope de 24 ans de prison

Corruption – 7 juin 2018

Un temps considéré comme second en lice à la succession de Dilma Rousseff, Eduardo Cunha a été condamné à 24 ans de prison pour des détournements au sein de la banque publique Caixa Econômica Federal. L’ancien président de la Chambre des députés, qui dort aujourd’hui dans une prison de Curitiba, avait déjà écopé de 17 ans de prison dans l’affaire Lava Jato.