Étiquette : Petrobras

SBM Offshore: 91 millions de pots-de-vins ont transité par la Suisse

Le 29 juin 2018, la 12e Cour fédérale de Rio de Janeiro a demandé à Petrobras de séquestrer 892,7 millions de dollars liés à des contrats en cours entre l’entreprise d’état brésilienne et l’entreprise hollandaise SBM Offshore. Ce blocage est préventif: il vise à s’assurer que la société néerlandaise s’acquittera bien de l’amende qui lui est réservée pour les faits de corruption …

Cet article est réservé aux abonnés.

Lire la suite

Affaire Petrobras: de nouveaux comptes en Suisse dévoilés

Le 13 mai 2018, le juge brésilien Sérgio Moro a clôturé, dans le cadre de l’enquête Lava Jato, l’opération Abismo, en condamnant 13 entrepreneurs du BTP et hommes politiques accusés d’avoir distribué ou reçu des pots-de-vin en lien avec la construction du centre de recherche CENPES de Petrobras à Rio de Janeiro. Ricardo Backheuser Pernambuco, ancien directeur de …

Cet article est réservé aux abonnés.

Lire la suite

Les informations du MPC déclenchent la 51ème phase de l’opération Lava Jato

Le 7 novembre 2017, le procureur fédéral Luc Leimgruber a demandé à Brasilia de reprendre les poursuites pénales initiées en Suisse contre six ressortissants brésiliens. La presse brésilienne a récemment publié l’intégralité de la requête suisse. L’enquête du Ministère public de la Confédération (MPC), ouverte en septembre 2014, visait des anciens cadres de l’entreprise étatique Petrobras ainsi que des intermédiaires. Les …

Cet article est réservé aux abonnés.

Lire la suite

Découvrez notre dossier Petrobras

Lancée en mars 2014, l’opération Lava Jato a dévoilé une des plus vastes affaires de corruption de l’Histoire. On estime à plus de 10 milliards de francs les montants détournés des caisses publiques brésiliennes en vingt ans. Plus d’un milliard de francs ont été séquestrés en Suisse.

L’enquête Lava Jato et ses ramifications mondiales sont devenues un cas d’école en matière de lutte contre la corruption internationale et le recouvrement d’avoirs.

Gotham City publie le dossier de référence sur cette affaire tentaculaire. Ce document offre une vue d’ensemble sur les procédures pénales et civiles en cours dans 27 pays*.

Il comprend les noms de plus de 200 prévenus et contient des liens vers plus d’une centaine de documents judiciaires.

Le dossier Petrobras est un hors-série de la lettre de veille judiciaire Gotham City.

Le dossier Petrobras comprend:
– 45 pages en format PDF.
– Une chronologie de l’affaire.
– Les résumés des procédures locales et internationales, civiles et pénales, en cours dans 27 pays*.
– Les noms de plus de 200 prévenus et personnalités impliquées.
– Une centaine de liens vers des documents judiciaires et sources publiques.

Commandez le dossier Petrobras de Gotham City:

  • Au tarif de 399 CHF pour les non-abonnésVersement via PayPal, TVA comprise. Le document vous sera envoyé par email à l’adresse indiquée lors du paiement.
  • Au tarif préférentiel de 199 CHF pour les abonnés à Gotham City, en écrivant à contact@gothamcity.ch. Le document sera envoyé par retour de courriel avec une facture.
*Brésil, Suisse, Etats-Unis, Andorre, Angola, Antigua-et-Barbuda, Argentine, Autriche, Belgique, Chili, Colombie, Danemark, Equateur, France, Grèce, Guatemala, Honduras, Italie, Mexique, Norvège, Panama, Pays-Bas, Pérou, République Dominicaine, Salvador, Suède, Venezuela.

Affaire Petrobras: le Brésil veut récupérer l’argent du clan Machado avant la Suisse

Le 4 avril 2018, la Cour suprême fédérale du Brésil (STF) a annoncé avoir demandé à la Suisse le gel et la restitution de 20 millions de dollars stockés par José Sérgio de Oliveira Machado et ses fils (Daniel Firmeza Machado, Sérgio Firmeza Machado et Expedito Machado da Ponte Nero) au sein d’un trust d’une banque de la place helvétique. Les autorités brésiliennes …

Cet article est réservé aux abonnés.

Lire la suite

9 ans de prison pour un cadre de Petrobras qui blanchissait en Suisse 

Le 5 février 2018, le juge brésilien Sergio Moro a condamné Edison Krummenauer, un ancien cadre dirigeant de Petrobras, à 9 ans et 4 mois de prison pour corruption et blanchiment dans le cadre de l’enquête Lava Jato. Edison Krummenauer possédait deux comptes secrets en Suisse. L’un au nom de la société offshore Kirwall Consultants S/A détenu à …

Cet article est réservé aux abonnés.

Lire la suite

Les pots-de-vin d’Alejandro Toledo passaient par la Suisse 

L’étau se resserre autour de l’ancien président péruvien Alejandro Toledo, actuellement réfugié aux États-Unis et accusé de trafic d’influence, corruption et blanchiment d’argent dans le cadre des suites de l’enquête sur l’affaire Petrobras au Pérou. Le 1er mars 2018, la justice péruvienne a ordonné le gel de 4 de ses comptes bancaires : un à la Scotia Bank, …

Cet article est réservé aux abonnés.

Lire la suite

Une plainte expose les pots-de-vin de la société Keppel sur des comptes suisses 

Plusieurs fonds gérés par EIG Management ont porté plainte à New York contre l’entreprise Keppel Offshore & Marine, basée à Singapour. Ils cherchent à récupérer plus de 220 millions de dollars qu’ils estiment avoir perdu dans le naufrage de la société brésilienne Sete, qui a fait faillite suite au scandale Petrobras. L’argent était déposé dans plusieurs établissements …

Cet article est réservé aux abonnés.

Lire la suite

Les comptes de l’ingénieur brésilien José Antunes Sobrinho restent bloqués

Le Ministère public de la Confédération (MPC) avait bloqué des comptes bancaires et ouvert une enquête à l’encontre de l’homme d’affaires et ingénieur brésilien José Antunes Sobrinho en 2015. Le séquestre est maintenu par le Tribunal fédéral. L’enquête du MPC faisait suite à une dénonciation au Bureau de communication en matière de blanchiment d’argent (MROS). …

Cet article est réservé aux abonnés.

Lire la suite

Un ancien député brésilien perd son recours contre le Ministère public fédéral

Impliqué dans l’affaire Petrobras, l’ancien parlementaire et homme d’affaires brésilien João José Pereira de Lyra, 86 ans, n’a pas pu s’opposer au séquestre de ses comptes en Suisse ni à la transmission d’informations à Brasilia. João Lyra a siégé comme sénateur du Brésil de 1989 à 1991 puis comme membre de la Chambre des députés …

Cet article est réservé aux abonnés.

Lire la suite