Un million et demi volé en deux simples emails? Julius Baer n’y peut rien

Pourquoi s’ennuyer avec un accès e-banking, des codes à rallonges et des formulaires interminables, alors qu’un email peut suffire? Deux sociétés diamantaires russes établies à Genève passaient leurs ordres de virements à hauteur de dizaines de millions de francs le plus souvent par de simples courriers électroniques envoyés à la banque. Puis, ce qui devait …
Cet article est réservé aux abonnés.