La Suisse n’est “pas intéressante pour les avoirs d’origine illicite”

25 novembre 2020

Le Conseil fédéral adopte une stratégie anti-corruption pour 2021-2024. Avec un constat de départ étonnant: “La place économique suisse, explique le document élaboré par le Groupe de travail interdépartemental pour la lutte contre la corruption (IDAG), est connue dans le monde entier pour son intégrité. Elle n’est pas intéressante pour les avoirs d’origine illicite. […] Bien qu’elle fasse parfois les gros titres, la corruption n’est pas un phénomène très répandu en Suisse“.

Les articles sont réservés aux abonnés

Vous êtes abonné?