Les mafieux de Frauenfeld n'en étaient pas

11 novembre 2021

La Cour d'appel de Reggio Calabria a acquitté neuf accusés dans le procès lié aux branches de la 'Ndrangheta de Frauenfeld. Il s'agit de l'une des procédures liées aux réunions présumées du crime organisé calabrais dans le canton de Thurgovie en 2014.

Les enquêteurs italiens en étaient persuadés: il s’agissait bien là d’un clan de la 'Ndrangheta actif en Suisse. En première instance, le tribunal de Locri a prononcé plusieurs condamnations pour association de malfaiteurs de type mafieux.

Cependant, en 2019, cette thèse a été contredite de manière retentissante par un arrêt de la Cour de cassation. Les juges avaient acquitté les deux chefs présumés en déclarant que la réunion de Frauenfeld ne pouvait pas être définie comme celle d'une mafia, car elle ne comportait pas de méthodes d'intimidation ou d'extorsion typiques du crime organisé.

Cette décision a eu des répercussions prévisibles sur d'autres procès. L'année dernière, trois autres accusés dans le procès Helvetia avaient déjà été acquittés.

Les articles sont réservés aux abonnés

Vous êtes abonné?