Les pontes chavistes collectionnaient les Rolex

11 novembre 2021

Des dirigeants chavistes auraient blanchi cinq millions de dollars par l'achat de 250 montres de luxe Rolex, Cartier, Chopard et Bréguet, écrit El País

Selon le quotidien madrilène, le bijoutier vénézuélien Habib Ariel Coriat Harrar ferait l'objet d'une enquête conduite par la juge Stéphanie García de l'Unité de renseignement financier d'Andorre. Coriat est l'un des propriétaires de la bijouterie de luxe Daoro San Ignacio CA, située dans le centre commercial San Ignacio de Caracas.

En 2011, il aurait collecté plus de 5,5 millions de dollars auprès de trois des principaux acteurs du pillage présumé de PDVSA. Ces acheteurs compulsifs de ces montres de luxe étaient Nervis Villalobos, ancien vice-ministre de l'Énergie et du Pétrole du Venezuela, l'homme d'affaires vénézuélien Diego Salazar, cousin de Rafael Ramírez, ancien ministre du Pétrole et ancien président de PDVSA, et Javier Alvarado, le tout-puissant ancien vice-ministre de l'Énergie et du Pétrole et directeur de la société électrique nationale, Corpoelec, de 2007 à 2010. 

Comme les pontes chavistes, le bijoutier disposait d'un compte à la Banca Privada d'Andorra où il recevait l'argent de ses clients via sa société Golson Ltd.

Les articles sont réservés aux abonnés

Vous êtes abonné?