Roland Mathys agace la SEC

11 novembre 2020

Accusé de délit d’initié en lien avec le rachat de Bioverativ par Sanofi (lire notre article précédent) par la Securities and Exchange Commission (SEC), cet homme d’affaires zurichois fait la sourde oreille face aux procédures tant au civil qu’au pénal ouvertes contre lui outre-Atlantique. Face à son manque de coopération, la SEC a décidé de lui demander près de 15 millions de dollars, soit trois fois le montant de ses gains.

Les articles sont réservés aux abonnés

Vous êtes abonné?