Catégorie : Ministère public de la Confédération (MPC)

L’enquête fédérale sur Lombard Odier patine

Corruption – 14 avril 2021

Six années d’enquête et une seule audition du prévenu. Une décision du Tribunal pénal fédéral (TPF) montre comment la procédure à l’égard d’un ancien directeur de la banque privée genevoise avance à un train de sénateur.

Les comptes du financier du Vatican restent bloqués en Suisse

Fraude – 31 mars 2021

Le Tribunal pénal fédéral (TPF) a rejeté l’appel du financier luganais Enrico Crasso dans l’enquête sur les fonds de la Secrétairerie d’État du Vatican. Les sommes bloquées en Suisse devront le rester jusqu’à ce que le Saint-Siège en détermine l’origine.

1MDB: les procureurs fédéraux pourront exploiter les données de PetroSaudi

Corruption – 24 mars 2021

Les données extraites du serveur de la société PetroSaudi par son ex-employé Xavier Justo pourront être utilisées par les enquêteurs du Ministère public de la Confédération (MPC) dans le cadre du scandale 1MDB. Cette décision a été prise par le Tribunal pénal fédéral (TPF) qui a rejeté les recours de la société et de ses deux dirigeants.

Le procès de la Falcon Bank est reporté

Fraude – 17 mars 2021

La Falcon Bank et son ancien PDG Eduardo Leeman devaient comparaître la semaine prochaine devant le Tribunal pénal fédéral (TPF). Très attendu, ce premier procès d’une banque en Suisse est finalement retardé pour cause d’urgence médicale. 

Le Brésil mandate Lalive pour poursuivre les intermédiaires suisses de Lava Jato

Corruption – 3 mars 2021

La République fédérale du Brésil a fait appel à l’étude genevoise Lalive pour poursuivre les intermédiaires suisses impliqués dans la tentaculaire affaire de corruption Petrobras/Odebrecht. Brasilia réclamera des dommages civils aux banques qui ont participé au blanchiment de pots-de-vin.

Les informations bancaires du financier Raffaele Mincione partiront pour le Vatican

Corruption – 24 février 2021

Financier italien possédant une adresse en Engadine, Raffaele Mincione est l’un des protagonistes du dernier scandale qui a secoué le Vatican concernant un investissement immobilier controversé à Londres. Selon les autorités du Saint-Siège, il serait celui “qui a certainement le plus bénéficié de l’opération“. Le Vatican a ouvert une enquête pénale et fait séquestrer ses comptes en Suisse par le Ministère public de la Confédération (MPC). Plusieurs recours viennent d’être rejetés par le Tribunal fédéral (TF) : les documents demandés pourront donc partir en direction de la Basilique Saint-Pierre.

Trois millions d’un ex-fonctionnaire angolais restent bloqués en Suisse

Corruption – 10 février 2021

Malgré le classement de l’enquête suisse à son encontre, le Ministère public de la Confédération (MPC) peut maintenir la saisie d’un compte contrôlé par Carlos Panzo, l’ancien secrétaire aux affaires économiques du président João Laurenço. La décision a été rendue récemment par le Tribunal pénal fédéral (TPF).

Les serveurs genevois d’Odebrecht n’ont pas révélé tous leurs secrets 

Corruption – 3 février 2021

En 2016, Fernando Migliaccio, nom de code Waterloo, était arrêté à Genève. Employé de la fameuse “division des opérations structurées” d’Odebrecht, l’homme avait mis les enquêteurs fédéraux sur la piste des serveurs informatiques utilisés par la firme de BTP brésilienne pour gérer ses pots-de-vin. Cinq ans plus tard, ces données font toujours l’objet d’un important bras de fer.

Les terroristes du Sentier lumineux ont encore un million placé en Suisse

Entraide – 20 janvier 2021

Lima vient de faire séquestrer 900’000 dollars sur le compte d’une banque helvétique, a confirmé le Ministère public de la Confédération (MPC) à Gotham City. L’une des bénéficiaires n’était autre que l’épouse du chef du Sentier lumineux, le groupe armé qui a semé la terreur au Pérou dans les années 90.

Deux soeurs blanchissaient des millions en Suisse pour le clan Banev

Fraude – 20 janvier 2021

Quelques mois de prison avec sursis et 10’000 francs d’amende chacune: c’est la peine dont écopent deux femmes pour avoir blanchi en Suisse des dizaines de millions de francs appartenant à la puissante organisation criminelle bulgare dirigée par Evelin Banev. Les deux ordonnances pénales rendues le 15 décembre 2020 par le Ministère public de la Confédération (MPC) sont récemment entrées en force. Leur lecture révèle les agissements d’un clan bien rodé. Outre Credit Suisse, plusieurs banques sont impliquées.

Un entrepreneur valaisan transportait l’argent du “roi de la coke”

Fraude – 13 janvier 2021

Il a acheminé au total plus de 4 millions de francs en petites coupures depuis Barcelone vers la Suisse dans le coffre de sa voiture. Des billets qui appartenaient au groupe criminel bulgare mené par Evelin Banev, surnommé “le roi de la coke“. Ce chef d’entreprise a été condamné pour blanchiment par le Ministère public de la Confédération (MPC) dans une ordonnance pénale qui date de 2017, mais que Gotham City a pu consulter la semaine dernière.

Soupçons de corruption: SICPA subit une série de revers

Corruption – 6 janvier 2021

Confrontée à des accusations de corruption, le fournisseur de solutions d’authentification et de traçabilité SICPA SA vient de perdre un procès en diffamation lancé en France contre BFM Business suite à la publication en 2017 d’un article intitulé “Bruno Le Roux, lobbyiste de luxe d’une sulfureuse société suisse“. En Suisse, la société est visée par une nouvelle plainte pour contrainte et escroquerie.

Un ancien employé de KBA Notasys condamné pour corruption

Corruption – 6 janvier 2021

Un ancien cadre intermédiaire de la société lausannoise KBA Notasys, filiale suisse du fabricant de machines d’impression allemand Koenig & Bauer, a été condamné pour corruption d’agents publics étrangers par le Ministère public de la Confédération(MPC) pour avoir versé 3,5 millions de francs de pots-de-vin à des fonctionnaires marocains et égyptiens entre 2005 et 2015. L’homme est décrit comme “l’exécutant d’un schéma criminel élaboré, coordonné et supervisé par les hauts dirigeants de KBA Notasys”.

Organisation mafieuse: une police d’assurance peut-elle être confisquée?

Fraude – 16 décembre 2020

Pendant des années, F.M. * a vécu au Tessin, près de Lugano, où il travaillait à temps partiel comme employé municipal. Une vie tranquille, loin des projecteurs. Les autorités suisses et italiennes le considèrent portant comme un membre de la ‘Ndrangheta, la mafia calabraise.

Le MPC va libérer la majorité des fonds bloqués dans l’affaire Magnitsky

Fraude – 2 décembre 2020

L’enquête suisse concernant l’affaire Magnitsky sera bientôt classée. Le 6 novembre 2020, la procureure fédérale Diane Kholer a annoncé la clôture prochaine de la procédure aux avocats suisses d’Hermitage Capital Management Ltd. C’est suite à une dénonciation de ce fonds contrôlé par le financier britannique Bill Browder, que le Ministère public de la Confédération (MPC) avait ouvert une enquête contre inconnus, en 2011, et bloqué environ 18 millions de francs. 

Le linge sale du Vatican se lave à Lugano

Fraude – 25 novembre 2020

Pas moins de 300 millions d’euros. Ce chiffre correspondrait aux dommages causés à la Secrétairerie d’État du Vatican dans le cadre d’une opération financière douteuse liée à l’achat d’un immeuble de luxe à Londres. Cette information ressort d’une demande d’entraide transmise à la Suisse par les autorités judiciaires vaticanes en décembre 2019, révélée par un arrêt récent du Tribunal pénal fédéral (TPF).

“La Suisse ne prend pas la mesure des risques en matière de blanchiment”

Interview – 28 octobre 2020

L’ancien – et premier – chef du MROS a accordé une interview à Gotham City. Dans le sillage de sa démission en juin, des FinCEN Files et de l’actuelle révision de la loi contre le blanchiment d’argent, Daniel Thelesklaf estime que la Suisse n’a pas pris la mesure des risques auxquels elle fait face en tant que place financière internationale.

Du pétrole de Daech raffiné en Italie? La Suisse collabore à l’enquête

Fraude – 28 octobre 2020

Du pétrole de l’État islamique aurait été raffiné en Sardaigne par la société italienne Saras. Cette dernière, ainsi que deux dirigeants, sont sous investigation du Parquet antiterroriste de Cagliari. L’affaire, rendue publique le 7 octobre par le journal La Repubblica, remonte jusqu’à la Suisse où la société pétrolière a créé, à Genève, l’antenne commerciale Saras Trading SA. En outre, une société de négoce basée au Tessin semble avoir joué un rôle majeur dans l’affaire.

Le procès de la société vaudoise Premier Investment va enfin s’ouvrir

Fraude – 28 octobre 2020

Il promettait à ses clients de bons rendements et des investissements de proximité. Mais Kastriot Gashi a mené son entreprise à la faillite, et continué à exercer malgré l’interdiction de la FINMA. Huit ans après l’ouverture d’une enquête par le Ministère public vaudois, ce patron et l’un de ses partenaires vont devoir justifier cette débâcle.

Détournements au Venezuela: les Etats-Unis visent une société vaudoise

Corruption – 14 octobre 2020

Les enquêtes au sujet des détournements liés au programme d’aide alimentaire du Venezuela se poursuivent. Après le Liechtenstein, c’est au tour des Etats-Unis d’adresser une demande d’entraide à la Suisse. La justice américaine s’intéresse notamment à une discrète société de commerce basée à Préverenges, comme le révèle un arrêt du Tribunal fédéral (TF).

La banque J. Safra Sarasin dénonce les “pressions” des autorités fédérales

Corruption – 14 octobre 2020

Défendue par Carlo Lombardini et Alain Macaluso, la Banque J. Safra Sarasin poursuit son tir de barrage pour ralentir l’enquête du Ministère public de la Confédération (MPC) dans l’affaire Petrobras. Après une demande de récusation rejetée en mars dernier, l’établissement dénonce maintenant des “pressions illégitimes” exercées par les autorités sur un employé pour obtenir sa collaboration.

Affaire Petrobras: la Banque Cramer & Cie sous enquête pénale en Suisse

Corruption – 7 octobre 2020

Après PKB et J.Safra Sarasin, une troisième banque suisse est sous le feu du Ministère public de la Confédération (MPC) dans le contexte de l’affaire Petrobras: la Banque Cramer & Cie SA.

Guennadi Timtchenko dénonce un “séquestre illégal” de BNP Paribas

Litige – 23 septembre 2020

Le co-fondateur de la société de négoce Gunvor est la cible de sanctions américaines depuis 2014. Ni l’ONU, ni l’Union européenne ni la Suisse n’ont appliqué de telles mesures contre lui. Or la filiale genevoise de BNP Paribas a décidé de maintenir le blocage de ses comptes. Après six ans de tergiversations, Timchenko attaque au pénal en dénonçant un “acte exécuté sans droit pour un Etat étranger“.

Le parquet fédéral classe l’enquête sur Carlos Panzo, soupçonné de blanchiment

Corruption – 23 septembre 2020

Le 6 décembre 2019, la procureure fédérale Annina Scherrer a signé une ordonnance de classement dans le cadre de l’enquête menée contre Carlos Panzo. Comme l’avait révélé Gotham City, cet ancien collaborateur du président angolais João Lourenço était soupçonné de blanchiment d’argent dans le cadre de l’affaire Odebrecht.

Les 300 millions de PetroSaudi au coeur des convoitises de la justice américaine, malaisienne et britannique

Corruption – 23 septembre 2020

C’est le dernier épisode en date de la saga judiciaire 1MDB. Le 16 septembre 2020, le Département américain de la Justice (DOJ) a demandé la confiscation de plus de 300 millions de dollars abrités chez le cabinet d’avocats britannique Clyde & Co. Cette demande s’inscrit dans le cadre d’un volet bien particulier du scandale de corruption du fonds souverain malaisien: celui d’une joint-venture conclue entre la société genevoise PetroSaudi et la compagnie pétrolière étatique vénézuélienne PDVSA, soupçonnée d’avoir contribué à blanchir une partie de l’argent de la fraude. Via cette demande récente, les Etats-Unis ciblent directement le saoudo-suisse Tarek Obaid et le britanno-suisse Patrick Mahony.

Les Pays-Bas séquestrent une société des époux dos Santos

Corruption – 16 septembre 2020

Le Ministère public néerlandais a ouvert une enquête et séquestré les actions de Exem Energy BV, une société détenue par Sindika Dokolo, le mari d’Isabel dos Santos. La holding zougoise du couple, déjà impliquée dans le financement trouble du joaillier genevois De Grisogono, n’a pas encore attiré l’attention des autorités suisses.

Vaduz mène une enquête à hauts risques sur les pots-de-vin du Venezuela

Corruption – 9 septembre 2020

Les autorités du Liechtenstein mènent une enquête contre plusieurs banques, dont une basée à Vaduz, dans le cadre de détournements de fonds publics au Venezuela. Une demande d’entraide a été adressée à la Suisse pour obtenir la perquisition d’une société suisse, comme le révèle un arrêt du Tribunal pénal fédéral (TPF).

Le MPC doit verser près de 200’000 francs à un ancien cadre d’UBS

Litige – 2 septembre 2020

Le 12 novembre 2013, onze agents de la police fédérale débarquent dans la maison de Giorgio Martelli, à Zurich. Menotté, l’homme est transporté jusqu’à Lausanne où il est interrogé par la procureure fédérale Angèle Wellauer. Lui et sa femme étaient sous investigation pénale, soupçonnés par le Ministère public de la Confédération (MPC) de blanchiment d’argent et de soutien à une organisation criminelle, la ‘Ndrangheta.

Jonathan Taylor: “Mon arrestation ne ralentira pas mon combat”

Corruption – 2 septembre 2020

Jonathan Taylor avait été le premier, en 2014, à dénoncer la corruption de son ex-employeur, SBM Offshore. Depuis, la firme monégasque a reconnu sa culpabilité dans plusieurs procédures, de même que son ancien PDG, qui vient d’être condamné en Suisse. Pourtant, la firme continue de poursuivre Jonathan Taylor en justice. Ce dernier a été arrêté fin juillet pendant ses vacances en Croatie et attend son éventuelle extradition vers le Rocher.

En Suisse, les blanchisseurs de la Camorra n’écopent que du sursis

Fraude – 29 juillet 2020

Ils avaient blanchi plus de 10 millions d’euros de la mafia dans des banques suisses. Les coupables n’iront cependant pas derrière les barreaux: ils viennent d’être condamnés à six mois de prison… avec sursis, révèlent deux ordonnances pénales rendues par le Ministère public de la Confédération (MPC). Si la condamnation semble légère, la confiscation des biens liés à l’infraction est importante: environ 8,6 millions de francs ont été saisis sur des comptes bancaires, plus d’un million en liquide, ainsi que des montres et plusieurs diamants.