Catégorie : Ministère public fédéral du Brésil (MPF)

Le parquet brésilien étend ses enquêtes sur les traders genevois malgré les pressions de Jair Bolsonaro

Corruption – 21 octobre 2020

Le 7 octobre, le président Jair Bolsonaro décrétait la fin de Lava Jato, immense opération anti-corruption qui secoue le Brésil depuis presque six ans. Mais l’annonce était hâtive. Comme pour mieux le contredire, le Parquet de Curitiba vient d’ouvrir deux nouveaux volets de son enquête sur les pots-de-vin versés par les négociants genevois Trafigura et Vitol. Le directeur suisse de cette dernière est directement mentionné.

Lava Jato & co: le feu des demandes d’entraides brésiliennes reste vif

Corruption – 14 mai 2020

La Suisse n’a pas encore tout à fait tourné la page des affaires Petrobras et Odebrecht, ainsi que leurs petites sœurs. Depuis six ans, le Brésil lui adresse près de deux demandes d’entraide chaque mois dans le cadre de la tentaculaire opération Lava Jato. Et la salve se poursuit: le Tribunal pénal fédéral (TPF) vient de valider cinq nouvelles requêtes ces dernières semaines.

“L’aide de la Suisse a été décisive dès les premières heures de Lava Jato”

Corruption – 16 avril 2020

Vladimir Aras a vécu les prémices de l’affaire Lava Jato au poste clé de chef du Bureau de l’entraide internationale du Ministère public fédéral (MPF) brésilien. Dans un entretien exclusif accordé à Gotham City, réalisé par Skype le 30 mars 2020, il évoque cette procédure sans précédent du point de vue de l’entraide avec la Suisse.

Les pots-de-vins brésiliens de SembCorp atterrissaient à la Banque Cramer & Cie

Corruption – 6 février 2020

Le Ministère public fédéral du Paraná a inculpé Martin Cheah Kok Choon, l’ancien président de Jurong, filiale brésilienne de la société d’exploitation pétrolière de Singapour SembCorp Marine. La firme avait corrompu deux anciens dirigeants de Petrobras et un ex-directeur de Sete Brasil. Tous trois recevaient leur pots-de-vin sur des comptes à la Banque Cramer & Cie SA à Genève.

L’ex-sénateur brésilien José Machado et ses fils ont blanchi 40 millions en Suisse

Corruption – 16 janvier 2020

Le Ministère public de la Confédération (MPC) vient de condamner Expedito Machado, le fils cadet de Jose Machado, ancien politicien et ex-CEO de la société étatique brésilienne Transpetro. Expedito était accusé d’avoir blanchi les pots-de-vin versés à son père avec l’aide de son frère aîné, l’ancien banquier star de Credit Suisse Sergio Machado. Ce dernier avait déjà été sanctionné par le MPC fin 2017.

Lava Jato: voici le témoignage à l’origine des perquisitions chez Vitol et Trafigura

Corruption – 5 décembre 2019

Son témoignage, avec celui de Carlos Henrique Nogueira Herz, qui en août dernier a également choisi de collaborer avec la justice brésilienne, est à l’origine des perquisitions effectuées fin novembre dans les bureaux genevois des négociants Vitol et Trafigura par le Ministère public de la confédération (MPC). Gotham City publie la retranscription de l’audience de Carlos Roberto Martins Barbosa devant la 13ème Cour fédérale de Curitiba, le 23 octobre 2019.

La banque Safra au coeur des accusations de l’ancien ministre de l’Economie du Brésil

Corruption – 17 octobre 2019

Au Brésil, la presse vient de rendre public le contenu de l’accord de collaboration signé entre Antonio Palocci et la Police fédérale. L’ancien ministre de l’économie de Lula accuse les principales banques du pays d’avoir, pendant une décennie, versé des pots-de-vin au Parti des travailleurs (PT) en échange de faveurs politiques. La banque Safra est particulièrement exposée.

L’Italie bloque l’extradition d’un avocat genevois vers le Brésil

Corruption – 26 septembre 2019

Les autorités italiennes ont refusé d’extrader l’avocat genevois Leonardo José Muniz de Almeida vers le Brésil. La procureure fédérale de Curitiba Gabriela Hardt avait émis un mandat d’arrêt international à son encontre début décembre 2018, comme l’avait révélé Gotham City en mars dernier.

Cache-cache entre l’intermédiaire suédois de Vitol et le Ministère public brésilien

Corruption – 26 septembre 2019

Rio de Janeiro, Stockholm, Dubaï, Genève. Voici les étapes de la course poursuite à grande échelle qui se joue entre les autorités brésiliennes et le Suédois Bo Hans Vilhelm Ljungberg, accusé d’avoir facilité les paiements de pots-de-vin entre des sociétés suisses de négoce et le groupe Petrobras.

Avec l’aide du MPC, le Brésil remonte au beau-frère de Marcelo Odebrecht

Corruption – 29 août 2019

Le Ministère public fédéral brésilien (MPF) a annoncé le 21 août 2019 le lancement de plusieurs perquisitions et arrestations dans le cadre de la 63e phase de l’opération Lava Jato. Parmi ses cibles: Mauricio Ferro, ancien directeur juridique de l’entreprise pétrochimique Braksem et beau-frère de Marcelo Odebrecht, alias le “corrupteur numéro 1 du Brésil“.

Walter Faria piégé par ses comptes tessinois

Corruption – 22 août 2019

Le 31 juillet 2019 et dans le cadre de l’enquête Lava Jato, le Ministère public fédéral brésilien (MPF) a demandé l’arrestation de Walter Faria, patron de Grupo Petrópolis, la deuxième plus grande fabrique de bière du pays. Celui-ci est accusé d’avoir blanchi près de 80 millions de francs pour le compte d’Odebrecht, entre 2006 et 2014, dans le cadre du système corruptif mis en place par le “département des opérations structurées” de l’entreprise de BTP.

Brésil: les pots-de-vin des armateurs grecs transitaient par UBS et Julius Bär

Corruption – 14 août 2019

Le 16 juillet 2019, le Ministère public fédéral brésilien (MPF) a inculpé l’ancien sénateur Ney Suassuna et l’ex-Consul honoraire de Grèce au Brésil Konstantinos Kotronakis en lien avec le scandale Lava Jato.

Lava Jato: le Brésil démêle l’affaire IESA à la demande de la Suisse

Corruption – 4 juillet 2019

Au Brésil, le Ministère public fédéral continue de dérouler les fils de l’enquête Lava Jato en signant le 26 juin 2019 un acte d’accusation ciblant Atan de Azevedo Barbosa. Ce consultant et cousin de Nelson Jobim, l’ex-ministre brésilien de la Défense, est soupçonné d’avoir versé des pots-de-vin à plusieurs hauts cadres de Petrobras en échange de contrats pour IESA Óleo & Gás. Les fonds ont majoritairement transité par la Suisse. Le Ministère public de la Confédération (MPC) a choisi de déléguer la poursuite pénale de cette affaire au Brésil.

Le MPC classe une procédure liée aux pots-de-vin de SBM Offshore

Corruption – 21 juin 2019

Le Ministère public de la confédération (MPC) s’apprête à classer une instruction pénale pour blanchiment et corruption en lien avec l’affaire Lava Jato au Brésil. La procédure, ouverte contre inconnus en mai 2014, aurait concerné entre autres Pedro José Barusco Filho, l’ancien directeur de l’ingénierie de Petrobras, et les pots-de-vin versés par le groupe néerlandais SBM Offshore.

Brésil: onze ans de prison pour un ancien vice-président de SICPA

Corruption – 6 juin 2019

Le 16 mai 2019, la justice fédérale brésilienne a condamné Charles Finkel, ancien membre de la direction de la société suisse SICPA, à 11 ans et demi de prison pour corruption. Des pots-de-vin versés à un inspecteur fédéral brésilien avaient permis à la firme de Prilly, leader mondial des solutions traçabilité, d’obtenir un contrat devisé à 1,95 milliard de francs suisses en 2008.

Bordier a gardé son PEP brésilien malgré les avertissements de la compliance

Corruption – 11 avril 2019

Le 25 mars 2019, le Ministère public fédéral brésilien (MPF) a porté plainte contre Paulo Vieira de Souza. Ce n’est pas la première fois que l’ex-directeur de la société semi-étatique brésilienne DERSA est poursuivi par la justice dans le cadre de l’enquête Lava Jato. Mais cette fois-ci, les enquêteurs se sont appuyés en partie sur une transmission spontanée d’informations de la part de la Suisse.

“Petit joueur”, le doleiro brésilien Nissim Chreim a blanchi 23 millions en Suisse

Corruption – 28 mars 2019

Le 20 mars 2019, le Ministère public fédéral brésilien (MPF) a ordonné l’arrestation d’un nouveau doleiro (agent de change illégal) dans le cadre de l’opération Câmbio, DesligoNissim Chreim est accusé d’avoir blanchi 23,6 millions de dollars via des comptes suisses entre 2011 et 2016.

Un avocat genevois arrêté en Italie dans le cadre de l’opération Lava Jato

Corruption – 7 mars 2019

Leonardo José Muniz de Almeida a été arrêté en Italie la semaine dernière à la demande des autorités brésiliennes. La procureure fédérale de Curitiba Gabriela Hardt avait émis un mandat d’arrêt international à son encontre début décembre 2018.

Au coeur de la 60e phase de l’enquête Lava Jato: Bordier & Cie

Corruption – 21 février 2019

Le 19 février 2019, le Ministère public fédéral brésilien (MPF) a lancé la 60e phase de l’enquête Lava Jato, alias l’opération Ad Infinitum – allusion moqueuse au fait que les ramifications de l’affaire Petrobras semblent sans fin.

La justice brésilienne s’attaque au linge sale du négoce suisse

Corruption – 13 décembre 2018

Le 5 décembre 2018, le Ministère public fédéral brésilien (MPF) a annoncé le lancement de la 57ème phase de l’enquête Lava Jato, alias Operação Sem Limites (opération “Sans Limites“). Une dizaine de sociétés de négoce sont soupçonnées d’avoir mis en place des schémas corruptifs de grande ampleur afin d’obtenir de l’asphalte, du gazole et du fioul à prix réduit de la part de la société semi-étatique Petrobras.

L’ex-PDG de Vantage Drilling poursuivi pour corruption au Brésil

Corruption – 26 juillet 2018

Le 12 juillet 2018, le Ministère Public Fédéral brésilien (MPF) a lancé des poursuites judiciaires contre Paul Bragg. L’ancien PDG de l’opérateur de forage offshore texan Vantage Drilling est accusé d’avoir donné son accord au versement de pots-de-vins d’un montant total de 31 millions de dollars afin de permettre à son entreprise de remporter, en 2009, un contrat de 1,8 milliard de dollars auprès de Petrobras. Comme souvent, une large part des fonds occultes a atterri en Suisse.

Les suites de l’opération Câmbio Desligo impliquent 19 banques suisses

Corruption – 14 juin 2018

Le 6 juin 2018, le Ministère public fédéral brésilien (MPF) a dévoilé la suite de ses investigations liées à l’opération “Câmbio, Desligo“ (lire l’article précédent). Le nombre de personnes inculpées passe de 46 à 62. Et le nombre de banques suisses citées dans le document de 816 pages du MPF est effarant. Voici la liste des établissements bancaires impliqués:

Affaire Petrobras: de nouveaux comptes en Suisse dévoilés

Corruption – 31 mai 2018

Le 13 mai 2018, le juge brésilien Sérgio Moro a clôturé, dans le cadre de l’enquête Lava Jato, l’opération Abismo, en condamnant 13 entrepreneurs du BTP et hommes politiques accusés d’avoir distribué ou reçu des pots-de-vin en lien avec la construction du centre de recherche CENPES de Petrobras à Rio de Janeiro.

Ricardo Backheuser Pernambuco, ancien directeur de l’entreprise Carioca Christiani-Nielsen Engenharia, a notamment été condamné à 9 ans et 6 mois de prison ferme: il faisait transiter ses pots-de-vins par la Suisse.

Lava Jato: découverte d’un système financier parallèle à 1,6 milliard de dollars

Corruption – 24 mai 2018

Le 25 avril 2018, le Ministère public fédéral brésilien (MPF) a demandé la mise en détention préventive de 46 doleiros dans le cadre de l’opération “Câmbio, Desligo“. En Suisse, les révélations potentielles de cette branche de l’enquête Lava Jato, visant à l’origine l’ex-gouverneur de Rio de Janeiro Sergio Cabral, s’annoncent explosives.

Le gouverneur de Rio cachait ses diamants et ses lingots à Genève

Corruption – 22 mars 2018

Le 2 mars 2018, Sergio Cabral a été condamné à 13 ans et 4 mois de prison par le juge Marcelo Bretas pour blanchiment. C’est la cinquième fois que l’ex-gouverneur de Rio de Janeiro est condamné dans le cadre de l’enquête brésilienne Lava Jato, ce qui porte le total de ses peines de prison à 100 ans.