Catégorie : Ministère public fédéral du Brésil (MPF)

Le parquet brésilien étend ses enquêtes sur les traders genevois malgré les pressions de Jair Bolsonaro

Corruption – 21 octobre 2020

Le 7 octobre, le président Jair Bolsonaro décrétait la fin de Lava Jato, immense opération anti-corruption qui secoue le Brésil depuis presque six ans. Mais l’annonce était hâtive. Comme pour mieux le contredire, le Parquet de Curitiba vient d’ouvrir deux nouveaux volets de son enquête sur les pots-de-vin versés par les négociants genevois Trafigura et Vitol. Le directeur suisse de cette dernière est directement mentionné.

Lava Jato & co: le feu des demandes d’entraides brésiliennes reste vif

Corruption – 14 mai 2020

La Suisse n’a pas encore tout à fait tourné la page des affaires Petrobras et Odebrecht, ainsi que leurs petites sœurs. Depuis six ans, le Brésil lui adresse près de deux demandes d’entraide chaque mois dans le cadre de la tentaculaire opération Lava Jato. Et la salve se poursuit: le Tribunal pénal fédéral (TPF) vient de valider cinq nouvelles requêtes ces dernières semaines.

“L’aide de la Suisse a été décisive dès les premières heures de Lava Jato”

Corruption – 16 avril 2020

Vladimir Aras a vécu les prémices de l’affaire Lava Jato au poste clé de chef du Bureau de l’entraide internationale du Ministère public fédéral (MPF) brésilien. Dans un entretien exclusif accordé à Gotham City, réalisé par Skype le 30 mars 2020, il évoque cette procédure sans précédent du point de vue de l’entraide avec la Suisse.

Les pots-de-vins brésiliens de SembCorp atterrissaient à la Banque Cramer & Cie

Corruption – 6 février 2020

Le Ministère public fédéral du Paraná a inculpé Martin Cheah Kok Choon, l’ancien président de Jurong, filiale brésilienne de la société d’exploitation pétrolière de Singapour SembCorp Marine. La firme avait corrompu deux anciens dirigeants de Petrobras et un ex-directeur de Sete Brasil. Tous trois recevaient leur pots-de-vin sur des comptes à la Banque Cramer & Cie SA à Genève.

L’ex-sénateur brésilien José Machado et ses fils ont blanchi 40 millions en Suisse

Corruption – 16 janvier 2020

Le Ministère public de la Confédération (MPC) vient de condamner Expedito Machado, le fils cadet de Jose Machado, ancien politicien et ex-CEO de la société étatique brésilienne Transpetro. Expedito était accusé d’avoir blanchi les pots-de-vin versés à son père avec l’aide de son frère aîné, l’ancien banquier star de Credit Suisse Sergio Machado. Ce dernier avait déjà été sanctionné par le MPC fin 2017.

Lava Jato: voici le témoignage à l’origine des perquisitions chez Vitol et Trafigura

Corruption – 5 décembre 2019

Son témoignage, avec celui de Carlos Henrique Nogueira Herz, qui en août dernier a également choisi de collaborer avec la justice brésilienne, est à l’origine des perquisitions effectuées fin novembre dans les bureaux genevois des négociants Vitol et Trafigura par le Ministère public de la confédération (MPC). Gotham City publie la retranscription de l’audience de Carlos Roberto Martins Barbosa devant la 13ème Cour fédérale de Curitiba, le 23 octobre 2019.

La banque Safra au coeur des accusations de l’ancien ministre de l’Economie du Brésil

Corruption – 17 octobre 2019

Au Brésil, la presse vient de rendre public le contenu de l’accord de collaboration signé entre Antonio Palocci et la Police fédérale. L’ancien ministre de l’économie de Lula accuse les principales banques du pays d’avoir, pendant une décennie, versé des pots-de-vin au Parti des travailleurs (PT) en échange de faveurs politiques. La banque Safra est particulièrement exposée.

L’Italie bloque l’extradition d’un avocat genevois vers le Brésil

Corruption – 26 septembre 2019

Les autorités italiennes ont refusé d’extrader l’avocat genevois Leonardo José Muniz de Almeida vers le Brésil. La procureure fédérale de Curitiba Gabriela Hardt avait émis un mandat d’arrêt international à son encontre début décembre 2018, comme l’avait révélé Gotham City en mars dernier.

Cache-cache entre l’intermédiaire suédois de Vitol et le Ministère public brésilien

Corruption – 26 septembre 2019

Rio de Janeiro, Stockholm, Dubaï, Genève. Voici les étapes de la course poursuite à grande échelle qui se joue entre les autorités brésiliennes et le Suédois Bo Hans Vilhelm Ljungberg, accusé d’avoir facilité les paiements de pots-de-vin entre des sociétés suisses de négoce et le groupe Petrobras.

Avec l’aide du MPC, le Brésil remonte au beau-frère de Marcelo Odebrecht

Corruption – 29 août 2019

Le Ministère public fédéral brésilien (MPF) a annoncé le 21 août 2019 le lancement de plusieurs perquisitions et arrestations dans le cadre de la 63e phase de l’opération Lava Jato. Parmi ses cibles: Mauricio Ferro, ancien directeur juridique de l’entreprise pétrochimique Braksem et beau-frère de Marcelo Odebrecht, alias le “corrupteur numéro 1 du Brésil“.