La banque Safra au coeur des accusations de l’ancien ministre de l’Economie du Brésil

17 octobre 2019

Au Brésil, la presse vient de rendre public le contenu de l’accord de collaboration signé entre Antonio Palocci et la Police fédérale. L’ancien ministre de l’économie de Lula accuse les principales banques du pays d’avoir, pendant une décennie, versé des pots-de-vin au Parti des travailleurs (PT) en échange de faveurs politiques. La banque Safra est particulièrement exposée.

Les articles sont réservés aux abonnés

Vous êtes abonné?