Catégorie : Securities and Exchange Commission (SEC)

Blacklight SA: la Suisse retarde l’ouverture du procès américain

Fraude – 14 mai 2020

Cinq mois après le dépôt de la plainte américaine contre le gestionnaire de fortune genevois Blacklight SA et ses fondateurs Anthony Killarney et Kenneth Ciapala, les enquêteurs de la Securities and Exchange Commission (SEC) se débattent encore avec les autorités suisses et britanniques pour notifier la plainte aux inculpés, et ainsi mettre le procès en marche. A Londres et à Genève, ils ont en effet essuyé de cuisants refus. Les démêlés avec les autorités suisses, en particulier, ralentiront la procédure “d’environ six mois”, selon la SEC.

Blacklight SA: les autorités suisses attendent les questions de la SEC

Fraude – 16 avril 2020

Trois mois après l’inculpation de la société genevoise Blacklight SA et de ses responsables aux Etats-Unis dans la cadre d’une vaste fraude boursière, les autorités suisses restent dans l’expectative. Seule mesure prise à ce jour: la FINMA a placé la société sur sa liste noire le 9 avril 2020.

Un homme d’affaires de Verbier au coeur d’un Ponzi à trois millions de dollars

Fraude – 2 avril 2020

Le 23 mars 2020, la Securities and Exchange Commission (SEC) a porté plainte contre l’avocat pennsylvanien Todd Lahr et contre l’homme d’affaires britannique Thomas Megas, qui préside, à Verbier, une fondation culturelle russe. Les deux hommes sont soupçonnés de détournements à hauteur de 3 millions de dollars dans le cadre d’une fraude de type Ponzi. L’affaire sera jugée par la Cour du District Est de Pennsylvanie.

Des escrocs avaient acheté Valorlife à la Vaudoise avec l’argent d’une tribu sioux

Fraude – 18 juillet 2019

Plusieurs hommes d’affaires américains ont été inculpés aux Etats-Unis pour avoir détourné près de 60 millions de dollars empruntés par la Wakpamni Lake Community Corporation (WLCC), une entité tribale du Dakota du Sud. Les escrocs avaient utilisé une partie de ces fonds pour racheter la société Valorlife à la Vaudoise Assurances en 2014.

Deux avocats zurichois plaident coupable de fraude aux Etats-Unis

Fraude – 10 janvier 2019

Les avocats zurichois Milan Patel et Matthew Ledvina, de l’étude Anaford Attorney, ont été inculpés pour fraude boursière par le Département américain de la Justice (DOJ) et par la Securities and Exchange Commission (SEC). Ils s’apprêtent à plaider coupable.

Accusé de fraude, un courtier genevois est extradé aux Etats-Unis

Litige – 22 novembre 2018

Le courtier Seref Dogan Erbek, établi à Vandoeuvres, était poursuivi par la justice américaine depuis 2015 pour son rôle dans une fraude boursière orchestrée par le financier new-yorkais Benjamin Wey.

Accusé de fraude, un “génie” de la finance confiait son pactole à la Banque Migros

Fraude – 8 novembre 2018

Michael Gastauer est accusé par la Securities and Exchange Commission (SEC) d’avoir blanchi les fonds d’une fraude estimée à plus de 165 millions de dollars. Le pactole, actuellement bloqué à la demande de la justice américaine, aurait notamment été placé à la Banque Migros.

L’entrepreneur se présentait comme un as du Big Data: il escroquait des retraités

Fraude – 3 octobre 2018

Fake it till you make it“, dit l’aphorisme anglo-saxon. Le jeune entrepreneur thurgovien Martin Schranz, auteur d’un livre intitulé “Comment je suis devenu millionnaire avec 70 euros“, s’est un peu trop inspiré de l’adage.

Fraude boursière: l’avocat suisse fournissait la société-écran clés en mains

7 juin 2018

La Securities and Exchange Commission (SEC) a inculpé un avocat de Vancouver et trois hommes d’affaires pour délit d’initié et manipulation de marché. La fraude avait généré 34 millions de dollars de profits. L’avocat suisse qui les assistait passe entre les gouttes.

Une société genevoise soupçonnée de fraude boursière échappe à la FINMA

Fraude – 12 avril 2018

La société genevoise EHT Corporate Services SA était soupçonnée d’orchestrer des fraudes boursières de type pump and dump sur des titres américains. La FINMA avait ouvert une procédure en 2013, mais l’entreprise s’est placée en liquidation et l’enquête a été abandonnée. L’affaire vient d’être révélée par un arrêt du Tribunal administratif fédéral (TAF).