Catégorie : Securities and Exchange Commission (SEC)

Gotham City obtient gain de cause face à un trader genevois

Litige – 27 janvier 2021

Le trader turco-suisse Yomi Rodrik, établi à Genève, tentait d’interdire à Gotham City de révéler le fait que son nom était apparu dans une enquête américaine sur un réseau de délit d’initié. La Cour de justice de Genève l’a débouté, estimant que cette information était d’intérêt public.

Blacklight SA: la Suisse retarde l’ouverture du procès américain

Fraude – 14 mai 2020

Cinq mois après le dépôt de la plainte américaine contre le gestionnaire de fortune genevois Blacklight SA et ses fondateurs Anthony Killarney et Kenneth Ciapala, les enquêteurs de la Securities and Exchange Commission (SEC) se débattent encore avec les autorités suisses et britanniques pour notifier la plainte aux inculpés, et ainsi mettre le procès en marche. A Londres et à Genève, ils ont en effet essuyé de cuisants refus. Les démêlés avec les autorités suisses, en particulier, ralentiront la procédure “d’environ six mois”, selon la SEC.

Blacklight SA: les autorités suisses attendent les questions de la SEC

Fraude – 16 avril 2020

Trois mois après l’inculpation de la société genevoise Blacklight SA et de ses responsables aux Etats-Unis dans la cadre d’une vaste fraude boursière, les autorités suisses restent dans l’expectative. Seule mesure prise à ce jour: la FINMA a placé la société sur sa liste noire le 9 avril 2020.

Un homme d’affaires de Verbier au coeur d’un Ponzi à trois millions de dollars

Fraude – 2 avril 2020

Le 23 mars 2020, la Securities and Exchange Commission (SEC) a porté plainte contre l’avocat pennsylvanien Todd Lahr et contre l’homme d’affaires britannique Thomas Megas, qui préside, à Verbier, une fondation culturelle russe. Les deux hommes sont soupçonnés de détournements à hauteur de 3 millions de dollars dans le cadre d’une fraude de type Ponzi. L’affaire sera jugée par la Cour du District Est de Pennsylvanie.

Des escrocs avaient acheté Valorlife à la Vaudoise avec l’argent d’une tribu sioux

Fraude – 18 juillet 2019

Plusieurs hommes d’affaires américains ont été inculpés aux Etats-Unis pour avoir détourné près de 60 millions de dollars empruntés par la Wakpamni Lake Community Corporation (WLCC), une entité tribale du Dakota du Sud. Les escrocs avaient utilisé une partie de ces fonds pour racheter la société Valorlife à la Vaudoise Assurances en 2014.

Deux avocats zurichois plaident coupable de fraude aux Etats-Unis

Fraude – 10 janvier 2019

Les avocats zurichois Milan Patel et Matthew Ledvina, de l’étude Anaford Attorney, ont été inculpés pour fraude boursière par le Département américain de la Justice (DOJ) et par la Securities and Exchange Commission (SEC). Ils s’apprêtent à plaider coupable.

Accusé de fraude, un courtier genevois est extradé aux Etats-Unis

Litige – 22 novembre 2018

Le courtier Seref Dogan Erbek, établi à Vandoeuvres, était poursuivi par la justice américaine depuis 2015 pour son rôle dans une fraude boursière orchestrée par le financier new-yorkais Benjamin Wey.

Accusé de fraude, un “génie” de la finance confiait son pactole à la Banque Migros

Fraude – 8 novembre 2018

Michael Gastauer est accusé par la Securities and Exchange Commission (SEC) d’avoir blanchi les fonds d’une fraude estimée à plus de 165 millions de dollars. Le pactole, actuellement bloqué à la demande de la justice américaine, aurait notamment été placé à la Banque Migros.

L’entrepreneur se présentait comme un as du Big Data: il escroquait des retraités

Fraude – 3 octobre 2018

Fake it till you make it“, dit l’aphorisme anglo-saxon. Le jeune entrepreneur thurgovien Martin Schranz, auteur d’un livre intitulé “Comment je suis devenu millionnaire avec 70 euros“, s’est un peu trop inspiré de l’adage.

Fraude boursière: l’avocat suisse fournissait la société-écran clés en mains

7 juin 2018

La Securities and Exchange Commission (SEC) a inculpé un avocat de Vancouver et trois hommes d’affaires pour délit d’initié et manipulation de marché. La fraude avait généré 34 millions de dollars de profits. L’avocat suisse qui les assistait passe entre les gouttes.

Une société genevoise soupçonnée de fraude boursière échappe à la FINMA

Fraude – 12 avril 2018

La société genevoise EHT Corporate Services SA était soupçonnée d’orchestrer des fraudes boursières de type pump and dump sur des titres américains. La FINMA avait ouvert une procédure en 2013, mais l’entreprise s’est placée en liquidation et l’enquête a été abandonnée. L’affaire vient d’être révélée par un arrêt du Tribunal administratif fédéral (TAF).

La SEC sévit contre des traders anonymes chez Credit Suisse

15 février 2018

La Securities and Exchange Commission (SEC) a obtenu le blocage de 5 millions de dollars chez Credit Suisse AG sur des soupçons de délit d’initié, sans connaître l’identité des traders.

Un fiduciaire suisse pincé dans une vaste fraude boursière en Californie

12 octobre 2017

Le fiduciaire suisse René Berlinger a été condamné aux Etats-Unis en mai 2017 pour sa participation dans une fraude boursière en lien avec une société californienne fondée par Rohan Marley, un des fils de Bob Marley.

Le principal co-accusé de René Berlinger, Wayne Weaver, devra rembourser 58 millions de dollars dans le cadre d’un accord passé avec le Securities and Exchange Commission (SEC) le 3 octobre 2017.

Wayne Waever, René Berlinger et sept autres personnes avaient été accusées en 2015 d’avoir artificiellement gonflé les cours de bourse d’une petite société cotée, Jammin’ Java Corp, active dans la vente de café au nom de Bob Marley.

Les manipulations de cours auraient rapporté 78 millions de dollars aux accusés, selon la plainte de la SEC.

René Berlinger agissait comme “nominee director” pour plusieurs sociétés liées à la fraude. Une partie des profits illicites avaient été encaissés par Wayne Weaver sur des comptes de la Finter Bank de Zurich (l’établissement a été racheté par Vontobel fin 2015).

René Berlinger, qui s’est rendu à son procès à Los Angeles début 2017, a expliqué devant la Cour que son entreprise d’informatique avait fait faillite en 2008 et qu’il s’était par la suite lancé dans les “services fiduciaires” en fondant sa société Grivo GmbH. Il agissait comme “nominee director” pour environ 250 sociétés, la plupart basée dans les îles Marshall.

La société Grivo GmbH est aujourd’hui en liquidation. René Berlinger a été condamné à 54’000 dollars d’amende.

Documents liés à cet article:
SEC v Jammin' Java Corp (17.11.15)
SEC – Litigation Release No. 23956 (3.10.17)

Telia solde l’affaire des pots-de-vin versés à Gulnara Karimova

Corruption – 28 septembre 2017

L’opérateur téléphonique suédois Telia Company AB (anciennement TeliaSonera) a accepté de payer 965 millions de dollars de pénalités aux Etats-Unis et aux Pays-Bas, le 21 septembre 2017. Ce règlement met fin à des enquêtes menées par le Département américain de la Justice, la Securities and Exchange Commission (SEC) et le Ministère public néerlandais.

Le “Madoff chilien” cachait ses millions sur le compte suisse de sa maman

Fraude – 13 juillet 2017

Dans les soirées mondaines de Miami, l’investisseur chilien Alberto Chang-Rajii aimait raconter qu’il avait gagné 100 millions de dollars en prêtant 10’000 billets verts à Sergei Brin et Larry Page, fondateurs de Google, rencontrés sur les bancs de l’Université de Stanford. Seulement voilà: tout était faux.