Le groupe Philip Morris accusé de favoriser la contrefaçon de cigarettes 

11 novembre 2020

Dans une plainte déposée le 2 novembre 2020 à New York, un homme d’affaires basé à Genève accuse la multinationale américaine, avec qui il a longtemps travaillé, de protéger le marché de la contrebande, et d’avoir vendu du tabac en Libye malgré l’embargo. Ce règlement de comptes pourrait être embarrassant pour le géant du tabac, qui a déjà contre-attaqué devant la justice suisse. 

Les articles sont réservés aux abonnés

Vous êtes abonné?