Classée en Suisse, l’enquête sur les fonds volés à Vitaly Malkin continue en France

27 juin 2019

C’est incroyable qu’une même procédure soit classée en Suisse, et pas en France!“, s’exclamait le financier luxembourgeois Pierre Grotz dans nos colonnes en novembre 2017. Au contraire, il n’y a rien d’incroyable à cela: voilà ce qu’a estimé la justice française le 13 juin 2019 dans un arrêt portant sur l’affaire d’escroquerie dont avait été victime l’oligarque russe Vitaly Malkin. Au passage, les juges de la Cour de cassation taclent le Ministère public du Tessin pour son manque de précision dans ce dossier.

Les articles sont réservés aux abonnés

Vous êtes abonné?