Financière Translémanique: le parquet refuse des moyens d’enquête étendus

La Division criminalité économique du Ministère public central vaudois n’aura pas recours à des moyens d’enquête étendus dans l’affaire qui oppose le promoteur immobilier Frank Radoux à un gérant de fortune suisse. Cette décision vient d’être confirmée par le Tribunal fédéral. Depuis 2013, le promoteur basé à Pully accuse son ancien gérant Charles de la Baume d’avoir …
Inscrivez-vous pour lire cet article. Déjà abonné? Connexion

Subscribe for unlimited access. Already a subscriber? Log in