L’Oréal devra s’expliquer sur ses dépôts de brevets “frivoles”   

Un ancien employé accuse le groupe L’Oréal d’avoir déposé des centaines de brevets inutiles pour “maintenir sa réputation” en matière de recherche et développement auprès de ses actionnaires et des analystes financiers. L’entreprise tentait de faire annuler la procédure, mais elle vient d’échouer. Le groupe Nestlé est le deuxième plus grand actionnaire de la firme …
Cet article est réservé aux abonnés.