Les millions du lait en poudre algérien sont bloqués sur des comptes suisses

C’est l’histoire sulfureuse d’une poudre blanche et de ses barons. Mais pour une fois, elle n’a rien à voir avec de la cocaïne. Pendant des années, l’Algérie a subventionné l’importation de lait en poudre afin de pallier à la pénurie de lait frais sur ses terres. Plusieurs acteurs de ce marché en ont profité pour faire fortune, en surfacturant leurs produits. …
Inscrivez-vous pour lire cet article. Déjà abonné? Connexion

Subscribe for unlimited access. Already a subscriber? Log in