L’Inde démêle les secrets genevois d’une puissante femme d’affaires

21 octobre 2020

Les enquêtes fiscales lancées en Inde suite aux révélations des Panama Papers se poursuivent. Plusieurs arrêts du Tribunal fédéral (TF) révèlent que les autorités s’intéressent aux comptes suisses de deux offshores liées à l’entreprise indienne Tractors and Farm Equipment Limited (TAFE). Celle-ci est contrôlée par Mallika Srinivasan, une des femmes d’affaires les plus influentes du pays. Les juges de Mon Repos ont accepté de transmettre des informations à l’Inde, et ce malgré l’opposition d’une discrète société genevoise, NWT Management, qui craint désormais de subir des poursuites pénales.

Les articles sont réservés aux abonnés

Vous êtes abonné?