Affaire MUS: la mort d’un coupable le dispense-t-elle de payer pour son crime ?

En décembre 2017, le Tribunal fédéral (TF) confirmait la condamnation de cinq personnes accusés d’avoir détourné près d’un milliard de francs lors de la privatisation de la société minière tchèque Mostecka Uhelna Spolecnost (MUS). Reste à déterminer le montant des créances compensatrices. Dans deux arrêts récents, le TF renvoie la cause d’un des accusés, décédé en 2013, au Tribunal …
Cet article est réservé aux abonnés. Connectez-vous pour le consulter, ou profitez d'un abonnement gratuit de 30 jours pour découvrir Gotham City.