Le fantôme du fiduciaire Arno Arndt ressurgit dans une affaire d’escroquerie

Une femme d’affaires avait escroqué des millions à des investisseurs naïfs entre 2004 et 2006, avant qu’elle ne soit dénoncée par sa banque suisse. Il a fallu 12 ans au Ministère public de Genève pour conclure l’affaire par une ordonnance pénale. Résultat? La prévenue est condamnée à 5400 francs d’amende avec sursis. Elaine Renaud devra …
Inscrivez-vous pour lire cet article. Déjà abonné? Connexion

Subscribe for unlimited access. Already a subscriber? Log in