Premier acte d’un procès international pour escroquerie et blanchiment

A Genève, le procès d’envergure à l’encontre de Khayam Turki et de deux autres hommes d’affaires accusés d’avoir détourné quelques 14,8 millions d’euros à une société d’Abou Dabi s’est ouvert lundi 2 mars 2020. Il s’agit d’une nouvelle étape dans le bras-de-fer sulfureux qui oppose depuis plusieurs années la société Emirates International Investments Company LLC (EIIC), en …
Inscrivez-vous pour lire cet article. Déjà abonné? Connexion

Subscribe for unlimited access. Already a subscriber? Log in