Premier acte d’un procès international pour escroquerie et blanchiment

5 mars 2020

A Genève, le procès d’envergure à l’encontre de Khayam Turki et de deux autres hommes d’affaires accusés d’avoir détourné quelques 14,8 millions d’euros à une société d’Abou Dabi s’est ouvert lundi 2 mars 2020. Il s’agit d’une nouvelle étape dans le bras-de-fer sulfureux qui oppose depuis plusieurs années la société Emirates International Investments Company LLC (EIIC), en lien étroits avec la famille régnante Al Nahyane, bien connue dans la cité de Calvin, et Khayam Turki dans l’affaire du “Dounya Park”.

Les articles sont réservés aux abonnés

Vous êtes abonné?